Récolter dans sa cour

Des fruits au jardin

Voir les enfants se gaver de petits fruits à même la cour arrière. De sa... (Photo : Écomestible Inc)

Agrandir

Photo : Écomestible Inc

Voir les enfants se gaver de petits fruits à même la cour arrière. De sa terrasse, tendre simplement la main pour saisir de savoureux raisins à même la vigne. Concocter de succulentes confitures avec les poires de son propre jardin. Souvent absents de nos plates-bandes, les fruits sont pourtant source de plaisir pour petits et grands. Rencontre avec l'expert en permaculture Jonathan Pineault, pour tout savoir des fruits qui poussent bien ici.

Pommes, poires, prunes et cerises

Outre les pommiers, les poiriers et les pruniers sont bien adaptés à notre climat nordique. Il faudra cependant faire preuve de patience : planté cet automne, votre arbre ne produira ses fruits que dans cinq à sept ans. Autre espèce qui pousse bien en sol québécois : le cerisier. Moins sucrées que celles qu'on a l'habitude de déguster, les cerises d'ici sont davantage propices à la transformation. Il faut savoir cependant que la production demandera du travail : plus on taille les branches, plus grande sera la récolte!

Voir les enfants se gaver de petits fruits à même... (Photo : Écomestible Inc) - image 2.0

Agrandir

Photo : Écomestible Inc

Petits fruits

Fraises, framboises, mais aussi groseilles et gadelles poussent assez facilement. Le gadellier produit même à l'ombre. On oublie les bleuets sauvages, leur production exigeant trop d'espace. On opte plutôt pour les bleuets en corymbe, dont le plant peut atteindre deux mètres de hauteur. Il y a aussi les amélanchiers dont le fruit, l'amélanche, est communément nommé « bleuet petite poire ». « Chez nous, on appelle ça "le petit fruit du bon Dieu". C'est bon en tabarouette, lance                                                                         Jonathan Pineault. C'est un fruit émergent de notre terroir,                                                                   doux et sucré. »

Raisins

Les raisins rouges, bleus ou verts, avec ou sans pépins, poussent aisément au Québec. « Certaines variétés donnent un fruit très sucré, pourvu qu'on ait une très longue exposition au soleil, un support solide et un sol bien drainé. » Pour le reste, les vignes exigent peu de travail, en plus d'embellir clôtures et pergolas. Une fois la vigne plantée, on compte environ trois ans pour qu'elle offre ses fruits.

Voir les enfants se gaver de petits fruits à même... (Photo : Écomestible Inc) - image 3.0

Agrandir

Photo : Écomestible Inc

Et les pêches?

Les pêches poussent bien dans le sud de l'Ontario. Mais qu'en est-il au Québec? « Dans les Cantons-de-l'Est, où l'on bénéficie d'un microclimat, on a expérimenté la culture de pêchers, affirme Jonathan Pineault, mais ceux-ci ont été victimes d'une vague de froid inhabituel et intense. » Les personnes les plus tenaces peuvent s'essayer en zone 5 (climat plus chaud), mais les pêchers au Québec sont encore anecdotiques... et pour          jardiniers avertis!

Basta la pelouse

Et si, pour faire place aux arbres et aux arbustes fruitiers, on se débarrassait de la pelouse ? « La pelouse représente une monoculture qui encourage l'usage de pesticides et la tonte perpétuelle, note Jonathan Pineault. C'est sans compter les pissenlits, contre lesquels les gens sont en lutte constante. » Opter pour des arbres et des vivaces comestibles représente un choix plus judicieux pour l'environnement, et permet de nourrir les membres de la famille. En plus des arbres fruitiers, on pense aux hémérocalles, délicieuses en salade, et aux hostas, dont les pousses rappellent, au goût, l'endive.

**********

Voir les enfants se gaver de petits fruits à même... (Photo : Écomestible Inc) - image 4.0

Agrandir

Photo : Écomestible Inc

Créateurs de paysages comestibles

Jonathan Pineault est cofondateur d'Écomestible, une entreprise spécialisée en permaculture, où des designers paysagistes s'associent à des biologistes pour créer des installations qui fonctionnent comme des écosystèmes naturels, et qui respectent l'environnement. L'objectif principal : un maximum de végétation utile et comestible, un habitat pour une faune régulatrice et un écran d'intimité esthétique. « Nos pratiques culturales permettent de produire sur très peu d'espace - un parterre, par exemple - en se servant de la nature comme modèle d'action », explique Jonathan Pineault. Dans les dernières années, Écomestible s'est distinguée par la conception et la réalisation des jardins de production à la Ferme des Quatre-Temps d'Hemmingford.

Visitez le site d'Écomestible

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Le temps des fines herbes

    SUITE

    Le temps des fines herbes

    En terre ou en pots, qu'elles soient vivaces ou annuelles, les fines herbes répandent leur parfum et donnent un air d'été à toutes vos concoctions.... »

  • Destinations cocktails

    SUITE

    Destinations cocktails

    Dans le monde de la mixologie, plusieurs cocktails font office de vétérans. Ils disparaissent des bars branchés, puis reviennent en force, au gré des... »

  • 5 bons rosés à moins de 25 $

    SUITE

    5 bons rosés à moins de 25 $

    Rosé. À lui seul, le mot évoque les après-midis de détente, les conversations au bord de la piscine, les apéros qui s'étirent.  Plus tendance que... »

  • On mange dehors : BBQ!

    SUITE

    On mange dehors : BBQ!

    Aux premiers signes de chaleur, rien ne vaut le bonheur d'annoncer que « ce soir, on part le barbec et on mange dehors ». La chef et... »

  • On mange dehors!

    SUITE

    On mange dehors!

    L'arrivée des beaux jours marque le retour d'un rituel bien de chez nous : se réunir sur les terrasses pour prendre un verre ou manger en plein air.... »

  • Saison « poptails » !

    SUITE

    Saison « poptails » !

    Mi-cocktails, mi-friandises glacées, les poptails ensoleillent nos comptes Instagram et donnent l'eau à la bouche. On les sert à nos invités... »

  • Boire autrement

    SUITE

    Boire autrement

    La rentrée est le moment propice pour changer de rythme, repenser certaines habitudes et, pourquoi pas, conjuguer plaisir, mieux-être et découvertes.... »

la boite:4293772:box
la boite:2333426:box
la boite:2320468:box
la boite:4297547:box
image title
Fermer