La flamme s'en vient à Montréal

La flamme olympique est arrivée dans la région... (Photo: André Pichette, La Presse)

Agrandir

La flamme olympique est arrivée dans la région métropolitaine, hier. Benoit Huot en est le porteur sur cette photo.

Photo: André Pichette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La flamme olympique est arrivée dans la région métropolitaine, hier, et Montréal se prépare pour les célébrations entourant son passage. On a annoncé l'identité des quelque 200 porteurs qui se relaieront pour porter la flamme dans six arrondissements et 10 villes de l'Île, ainsi que les détails des cérémonies.

Les organisateurs du relais insistent sur sa dimension communautaire. «Notre mandat est de joindre la grande majorité de la population canadienne et le parcours assure que plus de 90% des Canadiens sont à moins d'une heure en voiture d'un endroit où ils peuvent voir passer la flamme, a expliqué Sébastien Théberge, l'un des responsables du relais pour le comité organisateur des Jeux (VANOC).

«Il s'agit du plus long relais national organisé à l'occasion des Jeux et nous avons visité tous les coins du Canada, même Alert, dans le Grand Nord. Par ailleurs, nous avons aussi voulu donner une dimension particulière au passage de la flamme dans les grands centres urbains et les Montréalais seront bien servis.»

On savait déjà que Guylaine Bernier, présidente du conseil d'administration du Centre national multisports et ancienne Olympienne en aviron aux Jeux de 1976, serait la dernière porteuse du relais, sur la place Jacques-Cartier, vers 19h30.

On a annoncé hier que Jacques Villeneuve, Sylvie Daigle ou Geoff Molson seraient parmi les derniers relayeurs en fin de journée. D'autres personnalités se mêleront également aux porteurs plus anonymes au cours de la journée. La championne olympique russe Elena Isinbaeva, le champion de ski suisse Pirmin Zurbriggen ou l'olympienne canadienne Angela Cutrone seront ainsi du parcours.

La fête, elle, se déroulera en deux temps.

Demain matin, la flamme olympique fera un court passage au Stade olympique, question de rendre hommage à la ville en tant qu'hôtesse des Jeux de 1976. À compter de 8h30, trois porteurs se relayeront pour transporter la flamme dans l'enceinte du Parc olympique jusqu'à la vasque olympique originale, située près de l'intersection de la rue Sherbrooke et du boulevard Pie-IX.

Jeudi, la flamme effectuera un détour dans Lanaudière et les Laurentides, en matinée, mais elle reviendra à Montréal en début d'après-midi. Elle traversera d'abord l'Ouest-de-l'île avant de sillonner le coeur de la Métropole et d'arriver dans le Vieux-Montréal en fin de journée.

Les festivités débuteront vers 18h30 sur la place Jacques-Cartier.

Comme prévu à Kahnawake

On a craint au cours des derniers jours que le passage de la flamme à Kahnawake, ce midi, soit perturbé par un conflit autour de la présence des forces de la GRC sur le territoire de la réserve autochtone.

En définitive, les parties ont trouvé un terrain d'entente en fin de journée, hier, et le relais devrait se dérouler comme prévu aujourd'hui.

«Nous n'avons rencontré aucun contretemps depuis le début du relais et nous voulons que les gens de Kahnawake puissent apprécier la même expérience merveilleuse que constitue le passage de la flamme dans une communauté», a commenté Sébastien Théberge.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer