Rochette vise des médailles aux Mondiaux et aux Jeux

Joannie Rochette estime qu'elle doit continuer à améliorer... (Photo: PC)

Agrandir

Joannie Rochette estime qu'elle doit continuer à améliorer son volet artistique au cours des 12 prochains mois pour être en mesure de rafler une médaille à Vancouver.

Photo: PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne
Montréal

La patineuse artistique québécoise Joannie Rochette se sent d'attaque à un an des Jeux olympiques de Vancouver. La Montréalaise de 23 ans ne vise d'ailleurs rien de moins que de grimper sur les podiums des prochains Championnats du monde et des Jeux de 2010.

«Je connais ma meilleure saison à vie», a-t-elle révélé mercredi, alors qu'elle prenait part à un appel-conférence organisé par le Comité olympique canadien (COC) en compagnie d'autres athlètes canadiens de haut niveau. «On a travaillé très fort cet été et je pense que de remporter des médailles aux Mondiaux et aux Jeux est un objectif très réaliste.»

La quintuple championne canadienne attribue une bonne part de ses succès cet année au programme «À nous le podium», mis en place par le gouvernement fédéral pour venir en aide aux athlètes canadiens en vue des Jeux de Vancouver et qui offre une multitude de ressources, financières ou autres.

«À nous le podium» m'a permis de travailler avec deux nouvelles chorégraphes - Lori Nichol et Shae-Lynn Bourne - qui ont vraiment amélioré le volet artistique de mes performances. Mes notes pour ce volet ont grimpé de près de cinq points, ce qui est énorme en patinage artistique. C'est certain que je n'aurais pas pu me permettre ces dépenses sans «À nous le podium.»

Si Rochette, qui a pris le cinquième rang des Championnats du monde de Goteborg, l'année dernière, devait remporter une médaille aux Mondiaux de Los Angeles, en mars prochain, elle deviendrait la première Canadienne à le faire depuis Elizabeth Manley, en 1988, qui avait remporté l'argent à Budapest.

Manley est aussi la dernière Canadienne à avoir mis la main sur une médaille olympique, celle d'argent des Jeux de Calgary, également en 1988. A sa première participation aux Jeux olympiques, à Turin, en 2006, Rochette avait complété l'épreuve en cinquième place.

La Québécoise estime qu'elle doit continuer à améliorer son volet artistique au cours des 12 prochains mois pour être en mesure de rafler une médaille à Vancouver. Celle qui aura alors 24 ans ne sait d'ailleurs pas si elle sera à Sotchi, en 2014, si elle devait rater le podium en 2010.

«C'est certain que je continuerai à patiner après Vancouver, que ce soit au niveau amateur ou professionnel. Tout dépendra de ce qui se passera en 2010, mais dans ma tête, c'est sûr que c'est 2010 ou jamais», a-t-elle admis.

 




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer