• Accueil > 
  • Sports > 
  • Tennis 
  • > Malgré 31 as, Raonic s'incline face à Isner à Wimbledon 

Malgré 31 as, Raonic s'incline face à Isner à Wimbledon

Milos Raonic et John Isner.... (PHOTO AP)

Agrandir

Milos Raonic et John Isner.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Wimbledon

Le service de Milos Raonic a été bon mercredi, mais celui de John Isner a été meilleur.

Dans une bataille mettant aux prises deux des meilleurs serveurs du circuit masculin, Isner s'est relevé après avoir cédé première manche et a battu le Canadien 6-7 (5), 7-6 (7), 6-4, 6-3 en quarts de finale des Internationaux de tennis de Wimbledon.

Ainsi, pour une deuxième année d'affilée, le parcours de Raonic au All England Club s'est arrêté à deux victoires d'une participation au match ultime, une étape qu'il avait atteinte en 2016.

Isner, 9e tête de série, est le seul joueur du tournoi à ne pas avoir été victime d'un bris de service jusqu'à maintenant. Face à l'Américain de six pieds dix pouces, Raonic n'a eu qu'une chance de réaliser un bris. Isner a répliqué avec un as avant de boucler la quatrième manche.

«Je n'ai pas eu bien des occasions, a dit le Canadien. Ce n'est pas particulièrement surprenant. J'avais constaté depuis quelques mois qu'il jouait très bien.»

Raonic a eu l'impression de s'être déchiré un muscle de la jambe droite au premier set. Un thérapeute l'a enrubannée quand il menait 6-5.

«Je ne sais pas à quel point c'est sérieux, a dit Raonic. C'est un peu la sensation que j'avais.»

De son côté, Isner a inscrit trois bris en six opportunités. Sa première chance de gagner le service de son rival est venue au troisième set et Isner a su l'exploiter pour se donner une avance de 3-2.

Raonic a dominé au chapitre des as avec 31 contre 25, mais a également commis plus de doubles fautes, soit six contre quatre.

Isner est connu pour avoir disputé le plus long match de l'histoire du tennis: 6-4, 3-6, 6-7, 7-6 et 70-68 en sa faveur (contre Nicolas Mahut en 2010, lors du premier tour à Roland-Garros).

«Tout le monde se rappelle de ce match-là et c'est correct, a dit le tennisman de 33 ans, en demi-finale d'un tournoi majeur pour la première fois de sa carrière. J'ai accompli beaucoup de choses depuis mais pour plusieurs personnes, ça reste l'image marquante de ma carrière. Peut-être qu'en me rendant encore plus loin ici, je pourrai être reconnu pour quelque chose de plus actuel.»

Plus tôt mercredi, la Canadienne Gabriela Dabrowski et la Chinoise Yifan Xu avaient atteint les demi-finales du double féminin.

Sixièmes têtes de série, Dabrowski et Xu ont effacé un déficit d'un set à zéro et ont vaincu l'Américaine Bethanie Mattek-Sands et la Tchèque Lucie Safarova 5-7, 6-4, 6-2.

En demi-finale, Dabrowski et Xu livreront bataille à un autre tandem américano-tchèque, composé de Nicole Melichar et Kveta Peschke, 12e têtes de série.

Dabrowski tente d'atteindre la finale du double féminin à un tournoi du Grand Chelem pour la première fois de sa carrière.

L'autre demi-finale mettra aux prises les Tchèques Barbora Krejcikova et Katerina Siniakova, 3e têtes de série, au duo formé de la Polonaise Alicja Rosolska et de l'Américaine Abigail Spears




À découvrir sur LaPresse.ca

la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer