• Accueil > 
  • Sports > 
  • Tennis 
  • > Les succès de Shapovalov ne surprennent pas un de ses premiers adversaires 

Les succès de Shapovalov ne surprennent pas un de ses premiers adversaires

Denis Shapovalov... (Associated Press)

Agrandir

Denis Shapovalov

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Alors que la sensation canadienne Denis Shapovalov poursuit son improbable parcours aux Internationaux de tennis des États-Unis, un de ses premiers adversaires n'est pas surpris de le voir vaincre des joueurs au classement élevé.

En 2012, Nicholas Wilson était âgé de 17 ans et il se préparait à jouer au tennis à l'Université Virginia Tech lorsqu'il a affronté en Ontario un jeune et longiligne joueur qui lui était inconnu.

Wilson, qui était très confiant avant le début duel, a été surpris quand Shapovalov a remporté la première manche.

«Je venais tout juste de confirmer ma présence au sein d'une université de la première division et je perds la première manche contre un joueur qui avait 13 ans à l'époque, s'est-il rappelé. Par la suite, je jouais pour ma fierté.»

Légèrement ébranlé, Wilson a finalement gagné les deux manches suivantes pour infliger au Canadien une de ses premières défaites en carrière. Le match est cependant resté gravé dans sa mémoire.

Wilson a dit que la détermination et le talent de Shapovalov étaient déjà évidents à l'époque.

«J'ai le souvenir qu'il possédait tout un coup droit, alors j'essayais d'envoyer toutes les balles sur son revers», a affirmé Wilson.

Âgé de 18 ans, Shapovalov est devenu le plus jeune joueur depuis Michael Chang en 1989 à atteindre la quatrième ronde des Internationaux des États-Unis, vendredi, lorsqu'il a profité du retrait du Britannique Kyle Edmund en quatrième manche.

Le jeune Canadien se mesurera à la 12e tête de série, l'Espagnol Pablo Carreno Busta, dimanche.

Il s'agit d'un été de rêve pour Shapovalov, qui a atteint le tableau principal du dernier tournoi majeur de la saison grâce à trois victoires lors des qualifications.

En août, il est devenu le plus jeune joueur à atteindre la demi-finale d'un tournoi du Masters et il a réalisé l'exploit devant ses partisans, à Montréal, lors de la Coupe Rogers. Pendant cet événement, il avait même causé une surprise de taille en battant le numéro un mondial Rafael Nadal.

Wilson, qui travaille maintenant comme entraîneur de tennis à New York, a été en mesure de se rendre à Flushing Meadows pour voir le match de premier tour de Shapovalov.

Wilson a déclaré qu'il s'était blâmé pour cette défaite en première manche, mais qu'il est maintenant heureux de simplement dire qu'il a battu une des vedettes montantes du tennis. Et que si Shapovalov souhaite une revanche, il acceptera avec plaisir.

«J'aimerais voir où nous en serions aujourd'hui», a-t-il conclu.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer