Wimbledon: Andy Murray éliminé par Sam Querrey

Andy Murray... (Photo Daniel Leal-Olivas, AFP)

Agrandir

Andy Murray

Photo Daniel Leal-Olivas, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ludovic Luppino
Agence France-Presse
Wimbledon

Andy Murray, numéro 1 mondial et tenant du titre à Wimbledon, a chuté en quart de finale face à l'Américain Sam Querrey qui retrouvera le Croate Marin Cilic lors d'une demi-finale inédite à Londres.

Le Britannique Murray, rattrapé par ses douleurs à la hanche droite après le troisième set, n'a pas pu lutter à armes égales et a cédé finalement cédé en cinq manches (3-6, 6-4, 6-7 (4/7), 6-1, 6-1) face à la puissance de frappe de Querrey (28e), auteur de 27 aces et de 70 coups gagnants.

«Je ne risquais pas d'aggraver ma blessure en continuant donc j'ai insisté et essayé de trouver une solution (pour remporter le match)», a expliqué l'Écossais de 30 ans, lauréat l'an passé d'un deuxième titre à Londres.

«J'ai un problème à la hanche depuis longtemps. Cela me fait mal. Mais j'ai fait de mon mieux, j'ai tout donné et j'en suis fier», a ajouté le triple vainqueur de tournois majeurs (Internationaux des États-Unis 2012 également), dont la préparation sur herbe avait été perturbée par cette blessure.

Sam Querrey... (Photo Tim Ireland, AP) - image 2.0

Agrandir

Sam Querrey

Photo Tim Ireland, AP

Murray, qui avait dû renoncer à disputer deux exhibitions, n'avait pas semblé en souffrir au tour précédent contre le néophyte français Benoît Paire, battu en trois sets.

Mais Querrey a de meilleures références que le Français sur gazon. Le Californien avait remporté le Queen's en 2010 et atteint les quarts de finale l'an passé à Wimbledon.

À 29 ans, le Californien (1,98 m) est devenu le premier Américain à rallier le dernier carré d'un tournoi majeur depuis la dernière finale d'Andy Roddick à Londres en 2009.

«C'est super. C'est un rêve qui devient réalité surtout à Wimbledon, un tournoi vraiment spécial pour moi», a réagi Querrey qui disputera sa première demi-finale en Grand Chelem.

Ce sera contre le Croate Cilic qui, s'il a déjà remporté un titre majeur, les Internationaux des États-Unis de 2014, n'avait encore jamais atteint les demi-finales à Londres.

En mettant fin au parcours de l'attaquant luxembourgeois Gilles Muller, en cinq manches (3-6, 7-6 (8/6), 7-5, 5-7, 6-1), grâce notamment à 33 aces, le géant des Balkans (1,98 m) est devenu le premier joueur de son pays à rallier ce niveau de la compétition depuis 2004 et Mario Ancic. Le dernier joueur croate à avoir soulevé le trophée n'est autre que son ex-entraîneur, Goran Ivanisevic, en 2001.

«Cela représente beaucoup pour moi. Lors des trois dernières années, j'étais resté bloqué en quarts de finale», a apprécié Cilic qui s'était procuré trois balles de match l'an passé contre Federer... avant de perdre.

Il a remporté ses quatre précédents duels contre Querrey dont deux à Wimbledon. Mais le dernier à Londres, en 2012 au troisième tour, avait tourné en un combat épique remporté après 5 h 31 min de jeu par le Croate (17-15 au 5 set).

C'est à ce jour le deuxième plus long match de l'histoire du tournoi, derrière le fameux duel remporté par l'Américain John Isner contre le Français Nicolas Mahut après 11 h 05 min de jeu en 2010.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer