• Accueil > 
  • Sports > 
  • Tennis 
  • > Wimbledon: Williams et Ostapenko militent pour une meilleure visiblité des joueuses 

Wimbledon: Williams et Ostapenko militent pour une meilleure visiblité des joueuses

Venus Williams estime que les joueuses devraient avoir... (photo Kirsty Wigglesworth, AP)

Agrandir

Venus Williams estime que les joueuses devraient avoir plus de matchs sur les grands courts.

photo Kirsty Wigglesworth, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Wimbledon

L'Américaine Venus Williams et la Lettone Jelena Ostapenko, qui s'affronteront lors des quarts de finale de Wimbledon, ont critiqué la programmation de lundi et milité pour que les joueuses évoluent davantage sur les grands courts.

«Je suis certaine que nous les joueuses aimerions disputer davantage de matches sur le Court central ou le N.1», a affirmé Venus Williams après sa victoire lors des huitièmes de finale contre la Croate Ana Konjuh sur le court central.

La lauréate de Roland-Garros Otapenko, qui a vaincu l'Ukrainienne Elina Svitolina sur le court N.12, a estimé qu'elle «mérit(ait) de jouer sur un meilleur court».

«Elina est N.4 mondial (N.5 en fait). Je pense que notre match était très intéressant pour les spectateurs. Ils (les organisateurs) nous ont placées sur le court N.12. Il est bien, il dispose du Hawk-Eye. Mais je m'attendais à ce que nous jouions sur un plus grand court», a expliqué la joueuse balte.

Le second lundi du tournoi est une journée particulière surnommée «Manic Monday» (lundi fou) parce que tous les huitièmes de finales, messieurs et dames, sont disputés sur une seule journée.

«Nous avons quatre des meilleurs joueurs de tous les temps: Rafa (Nadal), Roger (Federer), Novak (Djokovic) et Andy (Murray). Les choix sont forcément difficiles à faire», a expliqué le directeur du All England Club Richard Lewis. Le «Big Four» a évolué sur les deux principaux courts: le «Centre court» et le N.1.

Lundi, les organisateurs ont aussi programmé le duel opposant la chouchou des Britanniques Johanna Konta, 7e mondiale, à la Française Caroline Garcia (victoire de Konta) sur le court N.1.

Pour la deuxième fois d'affilée, la N.1 mondiale Angelique Kerber a évolué, «à (sa) grande surprise» sur le court N.2 où elle s'est inclinée contre l'Espagnole Garbiñe Muguruza, finaliste en 2015 et lauréate de Roland-Garros 2016.

«C'était une décision difficile. Nous n'avons que l'embarras du choix. Certains matches programmés aujourd'hui sur les courts N.2 et N.3 auraient mérité, un autre jour, le court central», a expliqué Richard Lewis.

La Russe Svetlana Kuznetsova, qui a battu la Polonaise Agnieszka Radwanska sur le court N.3, ne s'est pas offusquée des choix des organisateurs: «(Konta) le méritait. C'est l'Angleterre. Ils doivent mettre en avant leurs joueurs.»




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer