Wimbledon: Nadal éliminé, Murray et Federer avancent

Rafael Nadal a perdu en 5 manches contre... (PHOTO AFP)

Agrandir

Rafael Nadal a perdu en 5 manches contre Gilles Müller.

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Howard Fendrich
Associated Press
Londres

D'abord, Rafael Nadal a comblé un recul de deux sets à zéro. Ensuite, il a effacé quatre balles de match. Toutefois, il n'est pas parvenu à surmonter la cinquième.

Après s'être maintes fois sorti de situations difficiles, au fil d'un passionnant duel qui a duré 4 h 47 minutes lundi, le coriace espagnol a soudainement flanché. Il a été victime d'un bris de service lors du 28e jeu de la cinquième manche et s'est incliné aux mains du Luxembourgeois Gilles Müller, 16e tête de série, 6-3, 6-4, 3-6, 4-6 et 15-13 lors d'un match de quatrième tour des Internationaux de tennis de Wimbledon.

«C'est difficile de dire, exactement, ce qui a fait la différence à la fin, a déclaré Müller. Honnêtement, je n'ai pas encore réalisé ce qu'il vient d'arriver.»

Cette étonnante défaite prolonge la disette de Nadal sur la pelouse du All England Club, où il n'a pas atteint les quarts de finale en six ans. L'Espagnol a gagné deux de ses 15 titres du Grand Chelem sur le fameux court central de Wimbledon, et participé à trois autres finales, dont celle de 2011. Mais depuis, il a été éliminé en première ronde (2013), en deuxième (2012, 2015) et au quatrième tour (2014, 2017). Il a fait impasse sur le tournoi en 2016.

Toutes ces défaites, à l'exception de celle de lundi, sont venues face à des joueurs classés 100e et plus bas. Et Müller, à 34 ans, n'est pas nécessairement un tombeur de géants; il avait perdu 22 duels consécutifs contre des joueurs classés parmi les cinq premiers au monde. Et il n'avait atteint les quarts de finale d'un tournoi du Grand Chelem qu'en une seule occasion, lors des Internationaux des États-Unis en 2008.

«Si j'avais perdu ce match (celui contre Nadal), ç'aurait été difficile à digérer», a admis le Luxembourgeois.

Toutefois, le puissant service du gaucher et ses volées compactes font de lui un joueur que Nadal a d'ailleurs qualifié de «pas commode» à affronter. Et Müller, qui avait déjà éliminé l'Espagnol à Wimbledon, au deuxième tour du rendez-vous de 2005, a réussi à arracher la victoire même s'il a laissé filer plusieurs opportunités d'en finir plus rapidement.

Tout au long du cinquième set, Nadal a servi alors qu'il tirait de l'arrière au score, et il a dû sauver deux balles de match lors du 10e, et deux autres lors du 20e jeu. Quand Müller a eu droit à une autre chance de mettre fin à l'affrontement, il y est parvenu lorsque Nadal a expédié un coup droit au-delà de la ligne de fond.

«Lorsque vous disputez un cinquième set contre un joueur comme lui, l'issue dépend souvent de quelques balles, a souligné Nadal en secouant la tête. En fait, il a été un peu meilleur que moi sur quelques balles.»

Nadal a notamment dû se contenter de deux bris de service en 16 tentatives durant le match, et a été incapable de convertir les cinq chances de bris qui se sont présentées à lui lors du cinquième set, incluant quatre lors du même jeu. Il s'agit de l'une des raisons principales pourquoi Nadal a subi l'élimination malgré un impressionnant ratio de 77 coups gagnants contre seulement 17 erreurs directes.

En quarts de finale, Müller affrontera Marin Cilic, qui s'est qualifié pour les quarts de finale pour la quatrième année consécutive plus tôt lundi. Le Croate, septième tête de série, a eu la tâche beaucoup plus facile contre l'Espagnol Roberto Bautista Agut, qu'il a vaincu 6-2, 6-2, 6-2.

D'autre part, Andy Murray s'est lui aussi qualifié - pour une 10e saison consécutive - pour les quarts de finale à Wimbledon.

Le champion en titre a vaincu le Français Benoît Paire 7-6 (1), 6-4, 6-4 sur le court central.

«J'ai fait du bon travail jusqu'à maintenant ici, a analysé Murray. Aujourd'hui, j'ai frappé la balle avec plus d'aplomb que lors de n'importe quel autre match ici. Ça me satisfait entièrement.»

Le favori du tournoi croisera le fer avec Sam Querrey, qui a battu Kevin Anderson 5-7, 7-6 (5), 6-3, 6-7 (11), 6-3.

De son côté, le Canadien Milos Raonic a atteint les quarts de finale après avoir pris la mesure de l'Allemand Alexander Zverev 4-6, 7-5, 4-6, 7-5, 6-1. Raonic, qui fut finaliste l'an dernier à Wimbledon, y affrontera Roger Federer.

L'increvable suisse n'a eu besoin que de trois sets pour se défaire du Bulgare Grigor Dimitrov, 6-4, 6-2, 6-4.

«Je ne m'attendais pas à ce que ça soit aussi facile que ç'a peut-être paru, a noté Federer, qui cherchera à venger la défaite subie aux mains de Raonic en demi-finale, il y a un an au All England club.

Tomas Berdych a poursuivi sa route en quarts de finale à Wimbledon pour la deuxième année de suite. Le finaliste du tournoi en 2010 a pris la mesure de l'Autrichien Dominic Thiem 6-3, 6-7 (1), 6-3, 3-6, 6-3 sur le court no 3.

Berdych affrontera le vainqueur du match entre Novak Djokovic et Adrian Mannarino.

Ce duel, qui devait être présenté immédiatement après celui entre Nadal et Müller, a été reporté à mardi à midi (heure de Londres) sur le court central à cause de l'heure tardive.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer