• Accueil > 
  • Sports > 
  • Tennis 
  • > Omnium de Miami: Federer dompte Nadal et s'offre le titre 

Omnium de Miami: Federer dompte Nadal et s'offre le titre

Roger Federer est devenu le champion le plus âgé... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Roger Federer est devenu le champion le plus âgé dans l'histoire du tournoi.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steven Wine
Associated Press
Key Biscayne

Roger Federer joue tellement bien cette saison qu'il parvient même à dominer son rival de longue date, Rafael Nadal.

Federer a défait Nadal pour une troisième fois cette année en l'emportant 6-3, 6-4, dimanche, en finale de l'Omnium de Miami.

Ayant retrouvé son jeu des beaux jours malgré ses 35 ans, Federer est devenu le champion le plus âgé dans l'histoire du tournoi. Il avait aussi vaincu Nadal en finale des Internationaux d'Australie, en janvier, et au quatrième tour du tournoi d'Indian Wells, il y a deux semaines, en route vers un autre titre.

Il avait aussi triomphé à Key Biscayne en 2005 et 2006. Nadal a un dossier de 0-5 en finale de ce tournoi, incluant un revers contre Federer en 2005.

Federer avait eu besoin de trois heures pour achever Nick Kyrgios en demi-finale, mais il semblait en pleine forme contre Nadal. Le Suisse a sauvé les quatre balles de bris qu'il a concédées à son grand rival.

«Sur les plus gros points, j'ai fait un peu mieux, a déclaré Federer. J'étais plutôt dans un mode de battant pour tenter de rester en vie durant le match. Ç'a été une semaine éprouvante.»

Après avoir été incapable de profiter des cinq premières balles de bris accordées par Nadal, Federer a trouvé le moyen de briser le service de l'Espagnol pour se placer au service pour la première manche, puis pour le match.

Au service pour le championnat à 5-4, Federer a commis sa seule double faute du match sur le premier point, mais il s'est rapidement racheté. Le point suivant a été le plus long du duel et Federer a mis fin à l'échange de 19 coups avec un coup droit gagnant.

Quand Nadal a envoyé un retour de service un peu trop loin sur le dernier point, Federer a frappé la balle dans la foule avec joie et a agité les bras en triomphe. Si la foule semblait partagée pendant le match, tout le monde a acclamé le champion.

Federer avait sauvé deux balles de match avant de vaincre Tomas Berdych lors des quarts de finale et les trois manches avaient nécessité des bris d'égalité lors de sa demi-finale contre Kyrgios. Son parcours vers le titre avait toutefois été simplifié par l'absence de Novak Djokovic et d'Andy Murray, tous deux blessés au coude.

«C'est décevant pour moi, j'ai toujours travaillé fort pour y parvenir durant ma carrière, a raconté Nadal souriant à la foule durant la cérémonie de remise de trophées. Tous les trois ans, je me retrouve dans cette position, mais toujours avec le plus petit trophée.»

Federer a répliqué : «Je crois sincèrement que tu vas finir par remporter ce tournoi. Tu es trop talentueux pour ne pas y arriver.»

Malgré tout, le retour de Federer à l'avant-scène est spectaculaire. Son dossier de 19-1 est le meilleur sur le circuit de l'ATP cette saison et il a un dossier de 7-0 contre des membres du top-10 mondial. Il est aussi le premier joueur à gagner trois titres cette saison. Il s'agit de son meilleur début de saison depuis 2006, même s'il a raté les six derniers mois de l'année 2016 en raison d'une blessure au genou gauche.

Federer a employé tout son arsenal au cours du tournoi. Contre Nadal, il a gagné chacun des six points où il a employé le service-volée et il a gagné six autres points au filet. Il a bien fait au service et a gagné trois jeux d'affilée à zéro. Il a empêché Nadal d'exploiter sa puissance grâce à une bonne défensive et il a terminé la rencontre avec 30 coups gagnants contre 17 fautes directes.

Les deux joueurs se sont entendus pour dire que le match a été plus serré que le pointage ne l'indique.

«J'ai remporté des points importants, a affirmé Federer. J'ai joué de la bonne façon, comme je l'ai fait à plusieurs reprises cette année, je suis très impliqué et ç'a fini par payer en fin de compte.»

Pour le Suisse, ce sera un deux mois de repos bien mérité.

«Je n'ai plus 24 ans, a expliqué Federer. J'ai besoin de repos, mon corps a besoin de guérison.»




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer