• Accueil > 
  • Sports > 
  • Tennis 
  • > Novak Djokovic s'incline face à Roberto Bautista à Shanghai 

Novak Djokovic s'incline face à Roberto Bautista à Shanghai

Novak Djokovic visait un quatrième trophée pour son retour... (PHOTO WANG ZHAO, AFP)

Agrandir

Novak Djokovic visait un quatrième trophée pour son retour à Shanghai.

PHOTO WANG ZHAO, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
SHANGHAI

Le N.1 mondial Novak Djokovic a perdu son titre et son sang-froid en demi-finale du Masters 1000 de Shanghai samedi en subissant sa première défaite face à l'Espagnol Roberto Bautista, 19e mondial, vainqueur du Serbe en deux manches 6-4, 6-4.

Djokovic, 29 ans, qui avait fait une pause d'un mois après sa défaite en finale de l'US Open le 11 septembre, visait un quatrième trophée pour son retour à Shanghai.

Mais le match a été la preuve de la mauvaise passe qu'il traverse depuis plus de trois mois. Détrôné à l'US Open par Stan Wawrinka, il avait subi des éliminations précoces à Wimbledon et lors des Jeux de Rio.

À Shanghai, Djokovic avait reçu un sérieux avertissement en quart de finale face à Mischa Zverev, 110e mondial, qui avait remporté la première manche et menait 2-0 dans le deuxième set avant de s'incliner 3-6, 7-6 (7/4), 6-3.

Soucieux de retrouver « une joie intérieure » plutôt que de se focaliser sur les victoires et les titres, comme il l'a dit en début de tournoi, Djokovic a encore fait la démonstration de ses problèmes de concentration.

Plusieurs fois il a perdu son calme, fracassant une raquette après la perte du premier set, déchirant son t-shirt au milieu du second et palabrant avec l'arbitre après avoir perdu la partie.

Face à Bautista, qu'il avait battu cinq fois sur cinq avant cette demi-finale, Djokovic n'a vraiment montré son meilleur niveau que lorsqu'il s'est retrouvé au pied du mur, sauvant de manière magistrale trois balles de match lorsque Bautista a servi pour le match à 5-3 en seconde manche.

Il a retrouvé son calme dans ces moments difficiles mais son manque de régularité et ses nombreuses fautes directes (29 contre 26 pour Bautista) l'ont empêché d'inverser la tendance.

Bautista, qui avait déjà fait chuter le finaliste sortant Jo-Wilfried Tsonga au tour précédent, n'a toujours pas perdu de set à Shanghai où il vivra sa première finale en Masters 1000. Il aura comme adversaire le Britannique Andy Murray, qui a dominé le Français Gilles Simon, 32e mondial, en deux sets (6-4, 6-3) et 1 h 43 pour accéder pour la quatrième fois à la finale du tournoi de Shanghai.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer