• Accueil > 
  • Sports > 
  • Tennis 
  • > Finale de la Coupe Davis: «le rêve» d'un groupe uni, affirme l'Argentin Del Potro 

Finale de la Coupe Davis: «le rêve» d'un groupe uni, affirme l'Argentin Del Potro

Mariano Hood, Daniel Orsanic, Juan Martin del Potro,... (Photo Andy Buchanan, Agence France-Presse)

Agrandir

Mariano Hood, Daniel Orsanic, Juan Martin del Potro, Leonardo Mayer, Federico Delbonis et Guido Pella célèbre leur victoire en demi-finale de la Coupe Davis.

Photo Andy Buchanan, Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Buenos Aires

L'équipe d'Argentine, c'est «un groupe uni» qui a vécu «un rêve» en se qualifiant pour la finale de la Coupe Davis en allant battre la Grande-Bretagne (3-2) à Glasgow, a affirmé mardi son leader Juan Martin Del Potro, prêt à tout donner pour offrir à son pays son premier Saladier d'Argent.

«Nous avons réussi à exaucer notre rêve: nous qualifier pour la finale (...). «Nous avons un groupe uni, on discute beaucoup. Ça s'est passé parfaitement pour nous et on a pu gagner la rencontre», a déclaré «Delpo» en arrivant à Buenos Aires.

Pour Del Potro, ce sera sa troisième finale, la cinquième pour l'Argentine, après celles de 1981 du temps de Guillermo Vilas et José Luis Clerc, puis celles de 2006, 2008 et 2011.

Handicapé pendant trois ans par des blessures en série aux deux poignets, il a effectué cette année un retour spectaculaire: médaillé d'argent aux JO, quart de finaliste aux Internationaux des États-Unis et vainqueur du N.2 mondial en Coupe Davis, sur les terres de l'Écossais.

Le leader incontestable de l'équipe même si Leonardo Mayer et Guido Pella ont également apporté un point en simples contre la Grande-Bretagne, n'a pas exprimé de crainte quant à la surface que choisira la Croatie, son adversaire en finale, du 25 au 27 novembre en Croatie.

«Peu importe», a-t-il déclaré. «J'ai le temps suffisant pour me préparer, estime l'ancien vainqueur des Internationaux des États-Unis (2009).

«Maintenant, ajoute-t-il, c'est le moment de se reposer. Cette finale est super importante pour nous, mais il y a aussi le circuit. Personnellement, je vais essayer d'arriver au mieux et de représenter dignement mon pays, de tout donner comme je le fais à chaque match».

En 2008, il avait été critiqué par son coéquipier David Nalbandian pour avoir disputé le Masters de Shanghai la semaine précédant la finale de la Coupe Davis, perdue contre l'Espagne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer