Françoise Abanda veut saisir sa chance

Françoise Abanda... (Pghoto Yan Doublet, Le Soleil)

Agrandir

Françoise Abanda

Pghoto Yan Doublet, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La Canadienne Françoise Abanda a une occasion en or de progresser au classement mondial cette semaine à Québec. La joueuse, actuellement 201e mondiale, n'a pas encore tenu toutes les promesses qu'on voit en elle depuis plusieurs années, même si elle n'a que 19 ans.

Après une superbe victoire sur la sixième favorite Mona Barthel mardi, Abanda jouera ce soir contre l'Américaine Jessica Pegula (161e), une joueuse qu'elle a déjà vaincue plus tôt cette saison.

«Je suis en début de carrière, je suis encore jeune, a-t-elle rappelé mardi. Les autres fois que j'ai participé à Québec, je n'avais pas beaucoup d'expérience chez les pros et j'ai affronté les joueuses les mieux classées de toute ma carrière. Je pense que l'expérience commence à se bâtir en moi, et si ça continue comme ça, je peux aller encore plus loin cette semaine.»

Abanda disputait aussi hier soir les quarts de finale du double. Elle et la Russe Elena Bovina étaient opposées aux favorites tchèques Andrea Hlavackova et Lucie Haradecka, et elles se sont logiquement inclinées 4-6, 7-6 (5) et 5-10.

La déroute des favorites

Déjà touchée par les forfaits de nombreuses joueuses après les Internationaux des États-Unis, la Coupe Banque Nationale a déjà perdu toutes ses favorites, à l'exception d'Eugenie Bouchard. Annika Beck (2), Mirjana Lucic-Baroni (3), Julia Goerges (4), Mona Barthel (5) et Noami Broady (6) avaient déjà perdu au premier tour; Evgenika Rodnina (7) et Samatha Crawford (8) ont à leur tour tiré leur révérence hier. Après Bouchard, favorite et 48e mondiale, la joueuse la mieux classée encore en lice est maintenant l'Américaine Lauren Davis, 104e mondiale.

Un passé prestigieux

On a fait grand cas de la visite de Venus Williams, l'année dernière à Québec, mais la Coupe Banque Nationale (anciennement connue sous le nom de Challenge Bell) peut s'enorgueillir d'un passé prestigieux. Avant l'Américaine, d'autres grandes championnes ont joué à Québec. Maria Sharapova, Lindsay Davenport, Marion Bartoli ou Nathalie Tauziat ont notamment remporté le tournoi, et c'est ici que Serena Williams a disputé son tout premier match professionnel, en 1995, quand elle n'avait que 14 ans.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Eugenie Bouchard: «Une vraie bataille»

    Tennis

    Eugenie Bouchard: «Une vraie bataille»

    Quoi qu'on dise, Eugenie Bouchard demeure très populaire auprès des amateurs de tennis, et sa présence a permis mercredi aux organisateurs de la... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer