Novak Djokovic réussit son entrée à Wimbledon

Novak Djokovic... (Photo Adrian Dennis, AFP)

Agrandir

Novak Djokovic

Photo Adrian Dennis, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Londres

Novak Djokovic a vécu des débuts contrastés lundi sur le gazon de Wimbledon où, malgré une alerte dans le deuxième set, il s'est néanmoins défait sans trop d'accrocs du Britannique James Ward (6-0, 7-6 (7/3), 6-4).

Le numéro 1 mondial et double tenant du titre, s'annonce comme le grandissime favori du tournoi après avoir remporté ses quatre précédentes finales majeures.

Vainqueur des Internationaux d'Australie pour la sixième fois, puis de Roland-Garros pour la première fois de sa carrière, il vise désormais d'accomplir le Grand Chelem sur une année, un prodige qui n'a pas été réalisé depuis 47 ans.

Le Serbe, qui n'avait plus joué en compétition depuis la finale des Internationaux de France au début de juin, a d'abord survolé la partie contre Ward, 177e mondial.

Jusqu'à 3-0 dans le deuxième set, Djokovic voguait comme un bateau de croisière sur une mer paisible. Mais la situation a changé lorsque le Britannique a remporté son premier jeu de la partie (3-1). L'Anglais, qui n'a jamais gagné plus de deux matchs d'affilée à Wimbledon, a levé les bras pour haranguer la foule et s'est nourri des vivats des spectateurs pour revenir dans la partie. Il a recollé à 3-3 en profitant notamment d'un mauvais jeu de service du Serbe, avant de le pousser dans un bris d'égalité.

Djokovic a su remettre de l'ordre lors du jeu décisif. Il a ensuite maîtrisé la fougue de son adversaire. «James a vraiment bien servi à partir du milieu du deuxième set. C'était difficile de lui prendre son service. Mais j'ai quand même livré un match solide», a souligné Djokovic qui affrontera au prochain tour le Français Adrian Mannarino, 55e mondial.

Chez les autres têtes de série, l'Allemand Philipp Kohlschreiber (21e) s'est lui fait surprendre (7-5, 6-3, 3-6, 6-3) par le Français Pierre Hugues Herbert (81e mondial) qu'il avait pourtant surclassé il y a trois semaines à Stuttgart avant d'atteindre la finale du tournoi allemand.

C'est passé facilement en revanche pour David Ferrer (13e) contre l'Israélien Dudi Sela, qui n'a inscrit que quatre jeux. Le talent Belge David Goffin, quart-de-finaliste à Roland-Garros, a lui aussi été impressionnant de maîtrise contre le Britannique Alexander Ward (6-2, 6-3, 6-2).

> Consultez tous les résultats chez les hommes

 

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer