Coupe Rogers: un tableau relevé malgré les Jeux

Les amateurs de tennis montréalais seront heureux du... (PHOTO ROBERT SKINNER, archives LA PRESSE)

Agrandir

Les amateurs de tennis montréalais seront heureux du retour des soeurs Serena (photo) et Venus Williams à la Coupe Rogers, deux ans après leur affrontement spectaculaire en demi-finale.

PHOTO ROBERT SKINNER, archives LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

On a dévoilé hier les listes des joueurs inscrits à la Coupe Rogers, à Montréal (femmes) et à Toronto (hommes), du 22 au 31 juillet. Comme cela est devenu une habitude, les meilleurs du monde sont pratiquement tous au rendez-vous.

Au stade Uniprix, où l'édition féminine du tournoi obtient toujours un succès remarquable, pas moins de 30 joueuses du top 35 sont inscrites, notamment les neuf premières. Les amateurs seront particulièrement heureux du retour à Montréal des soeurs Serena et Venus Williams, deux ans après leur affrontement spectaculaire en demi-finale. La populaire Espagnole Garbine Muguruza (2e), récente championne à Roland-Garros, a aussi confirmé sa présence, tout comme la Roumaine Simona Halep (5e), qui n'était plus venue à Montréal depuis 2010.

Le directeur de la Coupe Rogers, Eugène Lapierre,... (Photo David Boily, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Le directeur de la Coupe Rogers, Eugène Lapierre, Aleksandra Wozniak, et le comédien Éric Bruneau, porte-parole du tournoi.

Photo David Boily, La Presse

Le directeur du tournoi Eugène Lapierre était aussi heureux de confirmer qu'Eugenie Bouchard avait obtenu la dernière inscription directe au tableau principal en vertu de son 47e rang au classement mondial à la date de tombée. «Cela nous évitera d'avoir à utiliser l'un de nos laissez-passer pour elle et offrira une chance à une autre Canadienne de participer au tournoi, a souligné Lapierre. On a déjà prévu qu'Eugenie jouerait le mardi, durant la session de jour.

«Avec la tenue des Jeux olympiques de Rio, le tournoi a été avancé en juillet, mais cela ne change pas vraiment grand-chose pour nous, a aussi expliqué le directeur du tournoi. En principe, les joueuses auront intérêt à disputer au moins un tournoi après celui de Wimbledon pour préparer les Jeux.»

Cela dit, les organisateurs devront probablement composer avec quelques forfaits, ne serait-ce qu'en raison des blessures. Une autre incertitude est liée au statut de la Russe Maria Sharapova, actuellement suspendue pour dopage, dont l'appel sera entendu quelques jours avant la Coupe Rogers. «Cela m'étonnerait beaucoup que la décision soit changée, mais nous allons quand même attendre la dernière minute pour octroyer nos laissez-passer», a souligné Lapierre.

Chez les hommes

Du côté masculin, à Toronto, le tournoi est «obligatoire» et tous les joueurs du top 40 sont inscrits. Là aussi, il faudra toutefois se méfier des forfaits de dernière minute. Au contraire de leur collègue montréalais, les organisateurs ont dû utiliser l'un de leurs cinq laissez-passer pour permettre au Canadien Vasek Pospisil d'entrer directement dans le tableau principal. Le joueur de la Colombie-Britannique a raté sa qualification directe par seulement trois places au classement.

Rappelons que la Coupe Rogers s'amorcera le vendredi 22 juillet avec la première journée du populaire «Week-end de la famille». Les qualifications seront disputées les 23 et 24 juillet, alors que les matchs du tableau principal débuteront le lundi 25 juillet. C'est le comédien Éric Bruneau qui est le porte-parole cette année.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer