Le directeur du tournoi d'Indian Wells critique la WTA

Raymond Moore est à la gauche de Serena... (PHOTO AP)

Agrandir

Raymond Moore est à la gauche de Serena Williams après la finale féminine à Indian Wells.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Beth Harris
Associated Press

Le directeur du tournoi d'Indian Wells a critiqué le circuit de la WTA, déclarant que le circuit de tennis féminin «profitait du succès des hommes», tout en qualifiant des joueuses d'«attirantes physiquement et attirantes au niveau compétitif».

Raymond Moore, âgé de 69 ans, est un ancien joueur originaire d'Afrique du Sud. Il supervise le tournoi dans la désert de la Californie, qui accueille les circuits masculin et féminin. Il a fait ces commentaires avant les finales présentées dimanche et ils ont rapidement enflammé les réseaux sociaux.

La numéro un mondial Serena Williams a critiqué Moore après sa défaite de 6-4, 6-4 face à Victoria Azarenka en finale. Elle a dit que «ces commentaires sont des erreurs et ne sont pas du tout, mais pas du tout justes».

On a demandé à Moore si la WTA devait changer la catégorie accordée au tournoi d'Indian Wells pour une catégorie encore plus importante.

«Dans ma prochaine vie, je veux revenir en tant que membre de la WTA parce qu'ils ne font que profiter du succès des hommes. Personne ne prend de décision et ils sont chanceux. Ils sont très, très chanceux, a-t-il dit. Si j'étais une joueuse, je me mettrais à genoux à chaque soir pour remercier Dieu pour avoir donné naissance à Roger Federer et «Rafa» Nadal, parce qu'ils ont transporté le sport sur leurs épaules».

Williams a répondu que «je ne pense pas qu'une femme devrait se mettre à genoux pour remercier qui que ce soit».

Williams a ajouté que les commentaires de Moore insultait Billie Jean King, une des cofondatrices de la WTA, les joueuses et «toutes les femmes sur cette planète qui ont déjà tenté de se battre pour les choses auxquelles elles croient et qui sont fières d'être des femmes».

Moore a aussi parlé de la Canadienne Eugenie Bouchard et de l'Espagnole Garbine Muguruza comme étant des «joueuses prometteuses attirantes» pour le circuit. On lui a ensuite demandé d'expliquer ce qu'il voulait dire par «attirantes».

«Elles sont attirantes physiquement et attirantes au niveau compétitif, a-t-il expliqué. Elles vont pouvoir hériter du leadership de Serena quand elle va arrêter de jouer. Le circuit compte certainement sur plusieurs joueuses attirantes».

Moore a éventuellement présenté ses excuses par le biais d'un communiqué.

«J'ai fait des commentaires de mauvais goût et erronés sur la WTA, a-t-il dit. Je suis sincèrement désolé d'avoir fait ces commentaires et je m'excuse auprès des joueuses et de l'ensemble de la WTA. Nous avons assisté aujourd'hui à une finale féminine qui a démontré la force des joueuses, particulièrement Serena et Victoria, et de l'ensemble de la WTA. Encore une fois, je m'excuse pour mes propos.»

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer