• Accueil > 
  • Sports > 
  • Tennis 
  • > Une ex-ministre française des Sports accuse Nadal de dopage 

Une ex-ministre française des Sports accuse Nadal de dopage

Rafael Nadal... (Photo Silvia Izquierdo, AP)

Agrandir

Rafael Nadal

Photo Silvia Izquierdo, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
MADRID

Zinédine Zidane a apporté samedi son soutien à Rafael Nadal, disant se sentir «mal» pour la vedette du tennis espagnol visée par des accusations de dopage formulées par Roselyne Bachelot, ex-ministre française des Sports.

Roselyne Bachelot... (Reuters) - image 1.0

Agrandir

Roselyne Bachelot

Reuters

La position de Zidane, entraîneur du Real Madrid, a également été adoptée publiquement par le club merengue, qui a diffusé un communiqué pour défendre Nadal, membre d'honneur et grand partisan du Real, contre des «attaques injustifiables et intolérables».

«Je me sens mal pour lui», a déclaré Zidane en conférence de presse.

«C'est un gentleman, il a toujours affiché clairement ses valeurs et tout le monde l'apprécie. C'est un professionnel et je le connais un peu. Je me sens mal de ce qui a été dit. Maintenant, ce que "Rafa" doit faire, c'est laisser tout cela de côté et considérer que tous les amoureux du sport aiment "Rafa" Nadal, qu'ils soient Français, Espagnols ou Américains. C'est un joueur spectaculaire et c'est tout ce que je retiens.»

Interrogée sur le contrôle positif de Maria Sharapova mardi sur le plateau de D8, chaîne où elle officie comme chroniqueuse, Roselyne Bachelot a accusé Nadal d'avoir feint une blessure pour dissimuler un contrôle antidopage positif.

Vague d'indignation en Espagne

Ces propos ont déclenché une vague d'indignation en Espagne. Nadal s'est défendu lors du tournoi d'Indian Wells, aux États-Unis, disant que ces accusations commençaient «à (le) fatiguer» et assurant être un joueur propre.

L'entourage du nonuple vainqueur de Roland-Garros a dit envisager de porter plainte et plusieurs instances espagnoles, comme le Comité olympique (COE), ont pris la défense du joueur, à l'instar du Real Madrid samedi.

«L'institution considère injustifiables et intolérables les attaques contre (Nadal) lancées par l'ex-ministre Roselyne Bachelot», a écrit le club merengue dans un communiqué.

«"Rafa" Nadal représente les valeurs fondamentales du sport. Sa grandeur et ses impressionnantes victoires sont venues d'une conduite exemplaire, d'un travail constant, de son talent et de son sens du sacrifice», a ajouté le Real.

Les organisateurs du Tournoi ATP 500 de Barcelone (18-24 avril), qui devrait être la prochaine compétition de Nadal sur le sol espagnol, ont également publié un communiqué de soutien samedi, fustigeant des déclarations «mal intentionnées, infondées et capricieuses» de la part de Roselyne Bachelot.

L'ex-ministre française a néanmoins maintenu ses propos dans les journaux français L'Équipe et Ouest France, où elle s'est dite «flattée de l'intérêt porté à (ses) propos par monsieur Nadal».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer