Serena Williams salue le courage de Maria Sharapova

Serena Williams... (Photo Seth Wenig, AP)

Agrandir

Serena Williams

Photo Seth Wenig, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

La numéro 1 mondiale Serena Williams a salué mardi le courage de la Russe Maria Sharapova et sa décision de rendre public lundi son contrôle antidopage positif lors des Internationaux d'Australie.

«La plupart des gens étaient surpris et sous le choc (...) mais, en même temps, (...) heureux qu'elle ait été franche, très honnête et ait montré beaucoup de courage en admettant ce qu'elle avait fait», a déclaré Williams lors d'une conférence de presse organisée en marge d'un match d'exhibition contre la Danoise Caroline Wozniacki, à New York.

Dès lors, «je souhaite le meilleur à quiconque se trouve dans cette situation», a-t-elle ajouté.

«Elle a toujours montré du courage dans tout ce qu'elle a fait. Et cette fois-ci, c'est la même chose», a estimé la grande rivale de Sharapova.

La Russe a révélé lundi qu'un contrôle antidopage réalisé à la fin janvier lors des Internationaux d'Australie s'était révélé positif au meldonium, un médicament qui vient d'être ajouté à la liste des produits interdits le 1er janvier 2016.

Interrogée sur ses sentiments concernant son quart de finale contre Maria Sharapova aux Internationaux d'Australie, alors que la Russe était positive à un produit interdit, elle a coupé court: «Je ne suis pas la meilleure personne à qui poser cette question».

Le 26 janvier, l'Américaine, qui a dominé Sharapova lors de leurs 18 derniers duels, avait sèchement battu la Russe, 6-4, 6-1.

«À chaque fois que nous prenons un médicament, nous vérifions deux, trois ou quatre fois parce qu'un produit contre le rhume ou un vaporisateur pour le nez peuvent être sur la liste», a expliqué de son côté Caroline Wozniacki.

La Belge Justin Henin, entrée officiellement mardi au Temple de la renommée du tennis mondial, a de son côté fait part «de (sa) surprise, de (sa) déception et de (sa) tristesse».

«C'est toujours un choc quand un grand nom de notre sport est concerné par une affaire comme celle-là, cela montre aussi que les règles sont les mêmes pour tout le monde, cela suscite aussi beaucoup de questions, comment cela a pu arriver», a admis l'ancienne numéro 1 mondiale.

«Ce n'est pas bon pour le tennis, pour les gens qui suivent notre sport, pour Maria elle-même», a-t-elle regretté.

Marat Safin, distingué lui aussi par l'association du Temple de la renommée, veut croire qu'il s'agit «d'une négligence, pas d'une mauvaise intention de la part de Maria».

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer