Coupe Davis: le Canada éliminé par la France

Le duo français a maîtrisé la paire canadienne... (Photo AFP)

Agrandir

Le duo français a maîtrisé la paire canadienne composée de Vasek Pospisil et Philip Bester (photo) en trois sets et 2h43 de jeu.

Photo AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
BAIE-MAHAULT

Jo Wilfried Tsonga et Richard Gasquet, associés pour la première fois en double depuis fin 2014, ont apporté le troisième point à la France samedi à Baie-Mahault (Guadeloupe), qualifiant les Bleus pour les quarts de finale de la Coupe Davis.

Le duo français a maîtrisé la paire canadienne composée de Vasek Pospisil et Philip Bester en trois sets (7-6 (7-4), 6-1, 7-6 (7/4)) et 2h43 de jeu.

Les Bleus recevront l'Allemagne ou se déplaceront en République tchèque du 15 au 17 juillet. La République tchèque menait 2-1 à l'issue du double à Hanovre.

Dans la chaleur de Baie-Mahault, au vélodrome Amédée-Détraux, les Bleus n'ont pas eu à batailler dur. Après la victoire aisée de Gaël Monfils (17e) contre Frank Dancevic (245e) en trois sets (6-3, 6-1, 6-3), son ami Gilles Simon (19e) a été mené 5 jeux à 0 avant de renverser la situation (7-5, 6-3, 6-3) devant Vasek Pospisil (44e), le meilleur Canadien en l'absence de Raonic.

Les deux amis avaient été préférés pour les simples à Tsonga et Gasquet, pourtant mieux classés (9e et 10e) mais préservés pour le double.

Ils n'avaient plus joué ensemble en Coupe Davis depuis la demi-finale remportée à Roland-Garros en septembre 2014 contre la République tchèque. Ils auraient dû disputer le double de la finale la même année, perdue contre la Suisse à Villeneuve-d'Ascq, mais Tsonga, touché à l'avant-bras droit, avait déclaré forfait.

Les deux hommes n'ont pas raté leurs retrouvailles en signant un troisième succès en trois matches de Coupe Davis, même si Tsonga a été bien moins tranchant que son partenaire.

Après un long bras de fer lors de la première manche (1h19), où ils ont dû sauver quatre balles de set, les Bleus ont déroulé leur jeu dans le deuxième acte, portés par les conseils de Noah, lui-même soutenu par sa famille, dont son basketteur de fils, Joakim, arrivé la veille au soir aux Antilles.

Après trois balles de break manquées à 4-4 dans la dernière manche, ils ont su de nouveau faire la différence dans le tie break.

Murray prend une option, Djokovic sous pression

Andy et Jamie Murray ont redonné l'avantage à la Grande-Bretagne contre le Japon en remportant le double à l'inverse de la Serbie de Novak Djokovic qui n'a plus le droit à l'erreur contre le Kazakhstan, samedi au premier tour de la Coupe Davis.

De son côté, l'Italie s'est qualifiée pour les quarts de finale face à la Suisse.

À Birmingham, les frères Murray, tenants du titre, n'ont laissé aucune chance à la paire nippone composée de Yoshihito Nishioka et Yasutaka Uchiyama (6-3, 6-2, 6-4).

Andy Murray, qui avait déjà apporté le premier point à son clan vendredi en simple, aura l'occasion de conclure dimanche. Mais cela s'annonce rude pour le récent papa d'une petite fille - Sophia, née le 7 février - contre la vedette japonaise Kei Nishikori, 6e mondial.

La Serbie, qui pourrait potentiellement retrouver la Grande-Bretagne en quarts de finale, n'a elle plus le droit à l'erreur. Le N.1 mondial Djokovic et son partenaire spécialiste du double Nenad Zimonjic se sont inclinés contre les Kazakhs Aleksandr Nedovyesov et Andrey Golubev (6-3, 7-6 (7/3), 7-5) qui mènent désormais 2 à 1 sur la terre battue de Belgrade.

Djokovic, remis de sa blessure à l'oeil qui avait causé son abandon à Dubaï la semaine passée, devra remporter son second simple contre le N.1 Kazakh Mikhail Kukushkin dimanche et espérer une victoire de son partenaire Viktor Troicki dans la foulée.

La Belgique, finaliste sortante, est aussi dans une position très délicate - menée 2-1 à Liège par la Croatie - après la défaite de Ruben Bemelmans et David Goffin contre Ivan Dodig et Franko Skugor (7-6 (7/5), 6-3, 6-1), en moins de deux heures.

La Suisse éliminée

L'Australie est dans la même situation contre les États-Unis, et ce malgré le renfort de Lleyton Hewitt, qui étrenne ses galons de capitaine à Melbourne. L'ancien N.1 mondial, récemment retraité, s'est incliné aux côtés de son partenaire John Pierce face aux jumeaux Bob et Mike Bryan après avoir remonté un retard de deux sets (6-3, 6-3, 4-6, 4-6, 6-3).

Sans ses vedettes Federer et Wawrinka, la Suisse n'a pas fait de miracle contre l'Italie. Simone Bolelli et Andreas Seppi n'ont fait qu'une bouchée (6-3, 6-1, 6-3) de Marco Chiudinelli et Henri Laaksonen.

À Gdansk, la Pologne a remporté le double pour réduire l'écart contre l'Argentine (1-2). La République tchèque, championne en 2012 et 2013, a elle pris une option sur les quarts grâce au succès de Tomas Berdych et Radek Stepanek sur Philipp Kohlschreiber et Philipp Petzschner (7-6 (9/7), 7-5, 6-4).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer