Eugenie Bouchard n'ira pas à Québec

Eugenie Bouchard et son entraîneur Thomas Hogstedt ont... (Photo Paul Crock, AFP)

Agrandir

Eugenie Bouchard et son entraîneur Thomas Hogstedt ont décidé de ne pas participer à la rencontre de Fed Cup entre la Biélorussie et le Canada, les 6 et 7 février, au PEPS de l'Université Laval.

Photo Paul Crock, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Eugenie Bouchard ne sera pas à Québec, la semaine prochaine, pour la rencontre de Fed Cup entre le Canada et la Biélorussie. La Canadienne, qui est rentrée chez elle à Miami après son élimination au deuxième tour des Internationaux d'Australie, a décidé de se concentrer sur la suite de sa saison sur le circuit féminin.

L'équipe canadienne sera donc formée de Françoise Abanda (338e mondiale), Gabriela Dabrowski (336e en simple, 46e en double) Aleksandra Wozniak (836e) et Carol Zhao (345e). Du côté de la Biélorussie, Victoria Azarenka, qui a été battue la nuit dernière en quarts de finale des Internationaux d'Australie, sera la chef de file d'une formation complétée par Olga Govortsova (70e), Aliaksandra Sasnovich (105e) et Vera Lapko (533e).

Le capitaine canadien Sylvain Bruneau a indiqué: «Nous savons très bien que nous affronterons une équipe extrêmement dangereuse, avec une grande tête d'affiche en Victoria Azarenka et aussi beaucoup de profondeur.

«De notre côté, nous aurons une équipe composée à la fois de joueuses expérimentées et de jeunes espoirs. Nous voulons nous assurer d'avoir une très bonne semaine d'entraînement à Québec et de tirer avantage du fait que nous jouons à la maison. Nous serons prêts pour de grosses batailles.»

La rencontre est prévue les 6 et 7 février au PEPS de l'Université Laval.

Bouchard a pris part à neuf rencontres en Fed Cup, compilant une fiche de 11 victoires et quatre défaites. Elle avait été la grande responsable de l'accession du Canada au Groupe mondial I en 2014, mais elle a subi deux défaites au premier tour la saison dernière dans une rencontre contre la Roumanie.

Après une saison difficile en 2015 ponctuée par une chute dans les vestiaires et une commotion cérébrale aux Internationaux des États-Unis, la joueuse de 21 ans a bien fait depuis le début de la saison avec une fiche de sept victoires et trois défaites et une finale au tournoi de Hobart, sa première en plus de 14 mois. Elle avait indiqué à Melbourne être tentée par une participation à la Fed Cup, une occasion pour elle de s'entraîner intensivement et de disputer plusieurs matchs.

Actuellement 37e mondiale, Bouchard a toutefois décidé, avec son entraîneur Thomas Hogstedt, de travailler en Floride et de préparer ses prochaines compétitions. Elle est inscrite au tournoi de Rio à compter du 15 février, puis à celui de Kuala Lumpur.

Au contraire d'Azarenka, qui doit jouer au moins une rencontre de Fed Cup afin de se qualifier pour les Jeux de Rio, Bouchard a déjà réglé cette formalité la saison dernière. L'ajout de cette compétition olympique et l'obligation de jouer un maximum de tournois pour grimper au classement et accéder directement aux compétitions les plus importantes ont certainement pesé lourd dans la décision de la Canadienne.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer