Finales de l'ATP: bon départ pour Andy Murray

Andy Murray... (Photo Toby Melville, Reuters)

Agrandir

Andy Murray

Photo Toby Melville, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Chris Lehourites
Associated Press
Londres

Andy Murray joue au tennis pour vivre et il n'a pas l'intention de céder à la peur quand il fait son travail.

Murray a été questionné au sujet des attentats de Paris, lundi, et s'il craignait de se rendre en Belgique pour disputer la finale de la Coupe Davis à la fin du mois.

«Je pense que tout le monde est actuellement préoccupé par ce qui s'est produit, a mentionné Murray, qui a battu David Ferrer 6-4, 6-4 à son premier match aux Finales de l'ATP. Mais la meilleure chose à faire, c'est de vivre nos vies normalement, ne pas trop changer nos habitudes sinon ce sont les terroristes qui en sortent gagnants.»

Parmi les sites ciblés par les attaques de vendredi, il y avait le Stade de France, où l'équipe nationale française disputait un match amical à l'Allemagne. Et la plupart des assaillants ont des liens avec la Belgique, où la finale de la Coupe Davis sera jouée du 27 au 29 novembre à Gand.

«Nous devons y aller et agir comme nous le faisons habituellement, ne pas essayer de trop changer. C'est tout ce que nous pouvons faire, a poursuivi Murray. Je ne veux pas vivre avec la peur chaque fois que je me présente sur le court. C'est ce que je ferai.»

Contre Ferrer au O2 Arena à Londres, Murray a profité des difficultés de Ferrer au service. L'Espagnol, septième tête de série, a commis huit doubles fautes et il a affiché seulement 49 % d'efficacité sur sa première balle au service.

«J'ai mal servi à la fin du premier set et également au deuxième, a reconnu Ferrer. De toute façon, dans les moments importants, il a été meilleur que moi. Il s'est montré plus agressif.»

Murray a réussi le bris pour enlever la première manche, s'assurant le point décisif sur la deuxième double faute du match de l'Espagnol.

Même si Ferrer a obtenu le bris pour entreprendre le deuxième set au jeu suivant, Murray a lentement riposté alors que Ferrer continuait à avoir du mal à mettre la balle en jeu. Murray a conclu le match en gagnant 19 des 32 points sur la deuxième balle de service de Ferrer.

Malheureusement pour Murray, les Finales de l'ATP ont lieu à l'intérieur sur une surface dure tandis que la finale de la Coupe Davis sera disputée en salle sur terre battue.

Murray a été contraint d'adapter sa préparation à ses deux tournois sur deux surfaces différentes, et cela a paru.

«Pour les quelques premiers jeux, mon synchronisme n'était pas à point, a reconnu Murray. Mais tout s'est replacé rapidement, à mon grand plaisir.»

La Grande-Bretagne n'a pas remporté la Coupe Davis depuis 1936, quand Fred Perry en était le joueur vedette. Perry était également le dernier joueur britannique à s'assurer le titre masculin à Wimbledon cette même année, jusqu'à ce que Murray y parvienne.

En fin de journée, l'Espagnol Rafael Nadal a défait le champion en titre des Internationaux de France Stanislas Wawrinka 6-3, 6-2.

Même si Nadal a perdu son premier jeu au service à zéro, mais il s'est rapidement ressaisi et a mis de la pression sur Wawrinka.

Le champion à neuf reprises des Internationaux de France a complété la rencontre avec 15 balles de bris, mais il n'en a converti que quatre - deux dans chaque set.

Nadal affrontera Murray mercredi, tandis que Wawrinka croisera le fer avec Ferrer.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer