• Accueil > 
  • Sports > 
  • Tennis 
  • > Nadal: «Mon tennis est très proche de ce qu'il a pu être» 

Nadal: «Mon tennis est très proche de ce qu'il a pu être»

Rafael Nadal... (Photo David Boily, archives La Presse)

Agrandir

Rafael Nadal

Photo David Boily, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

L'ancien N.1 mondial Rafael Nadal a assuré samedi aborder l'US Open (31 août-13 septembre) proche de son meilleur niveau, alors que 2015 a pour l'instant été, de son propre aveu, «une année difficile».

«Le niveau de mon tennis est très proche de ce qu'il a pu être», a déclaré l'Espagnol lors d'une conférence de presse à Flushing Meadows.

«C'est difficile de retrouver les sensations que j'ai souvent eues dans le passé, mais après cette année difficile, je sens que mon tennis se rapproche de mon niveau d'avant», a insisté le Majorquin, désormais 8e au classement mondial.

«Cela ne veut pas dire que je vais gagner [l'US Open], mais d'un point de vue du tennis, je sens que je n'ai jamais été aussi proche lors des douze derniers mois», a poursuivi «Rafa» qui a remporté en 2015 trois titres, à Buenos Aires, Stuttgart et Hambourg.

«Le titre ne sera peut-être pas au bout de ces deux semaines, mais les résultats vont revenir, je le sais», a-t-il insisté.

L'Espagnol âgé de 29 ans n'a pas dépassé le stade des quarts de finale cette année en Grand Chelem, même dans son tournoi fétiche de Roland-Garros où il a été stoppé à ce stade de la compétition par le N.1 mondial Novak Djokovic.

À Wimbledon, il s'est même incliné dès le 2e tour face à l'Allemand Dustin Brown.

Le joueur aux 14 titres majeurs, dont neuf sur la terre battue parisienne et deux à New York (2010, 2013), pourrait très bien finir l'année sans titre majeur, une première pour lui depuis 2004.

«Ce n'est pas ma meilleure saison, c'est même la pire depuis onze ans, mais je pense être par moments un joueur encore dangereux», a-t-il conclu.

Nadal débutera l'US Open 2015 contre le prodige croate Borna Coric et pourrait retrouver en quarts de finale Djokovic.

Roger Federer refuse de s'emballer

L'ancien N.1 mondial Roger Federer refuse de regarder au-delà de son match du 1er tour de l'US Open qu'il aborde pourtant dans une forme étincelante après avoir remporté le tournoi de Cincinnati, a-t-il expliqué samedi.

«Je pense que j'ai de bonnes chances, mais je ne peux vraiment pas penser au-delà du premier tour», a déclaré le Suisse lors d'une conférence de presse.

«Je ne peux pas perdre ma concentration en pensant à la victoire finale, cela serait aller trop vite en besogne», a poursuivi le N.2 mondial qui a fait forte impression en remportant le Masters 1000 de Cincinnati il y a six jours.

«Cela fait longtemps que je n'ai pas joué une finale ici, je suis passé tout près, mais tout près, ce n'est pas suffisant», a rappelé Federer, surpris l'an dernier en demi-finale par le Croate Marin Cilic (6-3, 6-4, 6-4).

Federer, 34 ans, n'a plus remporté de titre du Grand Chelem depuis son sacre à Wimbledon en 2012. Sa dernière finale à New York remonte à 2009, lorsqu'il s'était incliné face à l'Argentin Juan Martin del Potro.

«Fed», qui a régné sur Flushing Meadows de 2004 à 2008 sans interruption, débutera l'édition 2015 contre l'Argentin Leonardo Mayer, 33e mondial.

«Je pensais qu'il serait tête de série, l'affronter au 1er tour est une grosse surprise, c'est pour cela que cela s'annonce un match difficile», a-t-il souligné.

«Il faut que je me concentre sur ce premier adversaire, il faut que je revienne sur terre après la belle semaine que j'ai réussi (à Cincinnati)», a admis le joueur aux 17 titres majeurs.

Federer a affronté Mayer une seule fois dans sa carrière, en 2014 au 2e tour du Masters 1000 de Shanghai, où il l'avait battu 7-5, 3-6, 7-6 (9/7).

«Cela avait été un match très difficile, c'est un sacré défi de jouer contre lui», a-t-il prévenu.

Ambitions limitées pour Sharapova

La Russe Maria Sharapova, absente du circuit féminin depuis Wimbledon à cause d'une blessure à un genou, a admis samedi que ses ambitions étaient limitées pour l'US Open qui débute lundi.

«Il faut être réaliste et limiter ses ambitions, mais ce n'est jamais facile à faire, car quand vous rentrez sur le court, c'est pour jouer votre meilleur tennis», a déclaré la N.3 mondiale lors d'une conférence de presse.

«Parfois, votre esprit de compétition vous aide et vous permet de passer des obstacles», a-t-elle espéré.

Sharapova n'a plus joué depuis le 9 juillet, date de sa défaite en demi-finale de Wimbledon face à sa grande rivale Serena Williams qu'elle n'a plus battue depuis 2004.

Elle devait initialement participer au tournoi de Toronto mais a dû déclarer forfait en raison d'un genou droit douloureux.

«Un tournoi du Grand Chelem est toujours difficile, en particulier lorsque vous n'avez plus joué depuis longtemps, on est nerveuse mais j'ai réussi à faire avec par le passé», a-t-elle insisté.

Pour son entrée en lice, Sharapova, 28 ans, retrouvera sa compatriote Daria Gavrilova qu'elle a battue en mars à Miami au 2e tour mais qui a pris sa revanche quelques semaines plus tard en demi-finale à Rome.

Sharapova, sacrée à Flushing Meadows en 2006, adore jouer à New York: «J'aime l'énergie des spectateurs, qui sont passionnés de sport, leur énergie vous motive», a-t-elle relevé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer