• Accueil > 
  • Sports > 
  • Tennis 
  • > Cincinnati: Roger Federer et Serena Williams s'imposent 

Cincinnati: Roger Federer et Serena Williams s'imposent

Roger Federer... (PHOTO JOHN MINCHILLO, AP)

Agrandir

Roger Federer

PHOTO JOHN MINCHILLO, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Associated Press
MASON, Ohio

Pour la deuxième fois en un peu plus de deux mois, un Suisse a empêché Novak Djokovic de gagner un tournoi qui manque à son palmarès.

Majestueux, voire impérial dimanche après-midi, Roger Federer a remporté l'Omnium Western & Southern de Cincinnati pour la septième fois de sa carrière, prenant la mesure du numéro un mondial 7-6 (1), 6-3.

Chez les dames, l'Américaine Serena Williams a remporté un cinquième titre en 2015, en battant la Roumaine Simon Halep 6-3, 7-6 (5).

C'était la 21e fois que Federer prenait la mesure de Djokovic en 41 matchs en carrière. Il s'agissait aussi de sa première victoire après trois revers consécutifs plus tôt cette année, incluant lors de la finale de Wimbledon.

«Je ne sais pas pendant combien d'années je peux revenir ici, mais je vais faire de mon mieux pour être de retour lors de plusieurs autres années», a déclaré Federer.

Le Suisse de 34 ans, qui en était à sa première sortie depuis son revers sur le gazon de Londres, avait défait Djokovic pour la dernière fois lors du tournoi de Dubaï, en février.

Djokovic, qui avait baissé pavillon aux mains de Stanislas Wawrinka en finale des Internationaux de France au début de juin, a subi un cinquième revers en autant de finales à Cincinnati.

Djokovic s'est par ailleurs incliné en finale d'un Masters 1000 pour une deuxième fin de semaine consécutive, après sa défaite contre Andy Murray dimanche dernier à la Coupe Rogers, à Montréal.

«C'était ma cinquième participation à la finale, et je n'ai jamais remporté le titre; je suppose que je vais devoir attendre que Roger prenne sa retraite!», a lancé Djokovic, qui espérait aussi devenir le premier joueur masculin à avoir gagné au moins une fois chacun des neuf tournois Masters 1000.

Federer a paru sympathique à la cause de son grand rival.

«Je te souhaite vraiment de gagner ici, lui a dit Federer pendant la cérémonie de remise de trophées sur le court. Il le mérite. Il est passé si près.»

À l'instar de ses sorties précédentes lors du tournoi, Federer a été absolument dominant au service, ne faisant face à aucune balle de bris tout en amassant sept as. Pendant tout le tournoi, il n'a accordé que trois chances de bris à ses adversaires, à l'Espagnol Feliciano Lopez en quarts de finale, vendredi.

Par ailleurs, il a maintes fois causé des ennuis à Djokovic à son service. Il a obtenu son seul bris lors du deuxième jeu de la deuxième manche lorsque Djokovic a commis une double faute.

Avec ce triomphe, Federer reprendra le deuxième rang du classement mondial de l'ATP, après l'avoir perdu au profit de Murray la semaine dernière.

Pour sa part, Halep espérait vaincre Williams pour une deuxième fois en moins d'un an - elle avait surpris la no 1 au monde lors des finales de la WTA en octobre. Finaliste à Toronto le week-end dernier, Halep a brisé le service de Williams dès le premier jeu du match, mais l'Américaine a rapidement renversé la vapeur.

Williams a gagné quatre des six derniers points lors du bris d'égalité en deuxième manche, pouvant enfin célébrer après qu'un revers de Halep eut abouti dans le filet. Williams se présentera aux Internationaux des États-Unis avec la chance de devenir la première joueuse depuis Steffi Graf en 1988 à gagner les quatre tournois majeurs lors de la même année.

«Je sais que tu peux gagner les quatre», a dit Halep lors de la remise des trophées.

Plus tôt dimanche, le Canadien Daniel Nestor a uni ses efforts à ceux du Français Édouard Roger-Vasselin et remporté la finale du double en deux manches identiques de 6-2 contre le Polonais Marcin Matkowski et le Serbe Nenad Zimonjic.

Pour Nestor, il s'agit d'un 88e titre en carrière en double, d'un cinquième à Cincinnati et d'un premier avec Roger-Vasselin. La semaine dernière à Montréal, Nestor et Roger-Vasselin avaient perdu en finale face aux jumeaux Bryan.

Le duel de dimanche a duré 55 minutes, et le tandem franco-canadien n'a concédé aucune balle de bris tout en obtenant quatre bris de service en neuf tentatives.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer