Rafael Nadal passe son premier test

Rafael Nadal... (Photo David Boily, archives La Presse)

Agrandir

Rafael Nadal

Photo David Boily, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne
Montréal

L'Espagnol Rafael Nadal n'a pas raté son entrée en matière à la Coupe Rogers. La septième tête de série des Internationaux du Canada a disposé de l'Ukrainien Sergiy Stakhovsky 7-6 (4), 6-3 pour accéder au troisième tour du tournoi.

Consultez les résultats des matchs

Celui qui détient 27 titres en Masters 1000 - une marque de l'ATP - a toutefois dû trimer dur au premier set. Après avoir inscrit le premier bris du match, Nadal a remis la politesse à son adversaire, qui a provoqué la tenue du bris d'égalité. Nadal s'y est toutefois forgé une avance rapide de 3-0 et l'a finalement emporté 7-4 pour enlever cette première manche chaudement disputée en 51 minutes.

Le vainqueur du tournoi en 2005, 2008 et 2013 a trouvé son rythme de croisière au set suivant. Récoltant son deuxième bris confirmé du match dès le premier jeu au service de Stakhovsky, il s'est forgé une avance de 3-0. Il inscrira trois jeux plus tard son troisième bris du match pour faire 5-1 et servir pour le match.

La 60e raquette mondiale a alors connu un léger regain, enlevant pour la deuxième fois le service de son adversaire pour se rapprocher à 5-3, mais l'Espagnol n'allait pas rater sa deuxième occasion de servir pour le match.

«Je pense que ça a été un bon match, non? a commenté Nadal. Je n'ai disputé qu'un seul mauvais jeu, quand j'ai servi pour la première manche à 5-4. Tout le reste a été positif.

«Les conditions n'étaient pas faciles. C'était très venteux et je jouais contre un joueur qui n'aime pas les longs échanges en fond de court. Alors j'ai tenté de jouer des points plus courts, d'aller au filet et de frapper des balles coupées. Ce n'était pas un adversaire facile pour lancer mon tournoi.»

Facile ou pas, tout ce que Nadal désire, c'est d'engranger les victoires.

«Je n'ai pas de préférence, a-t-il dit en souriant. Je préfère vous parler après une victoire, peu importe de la façon dont je l'ai obtenue. L'important, c'est de gagner. (...) C'est une portion du calendrier au cours duquel j'ai amassé aucun point l'an dernier. Chaque match que je gagne, ce sont des points que j'accumule pour mon classement. Chaque victoire est donc importante à mes yeux.»

Hécatombe chez les têtes de série

Nadal retrouvera au tour suivant le qualifié Mikhail Youzhny, qui a causé la première surprise de la journée en montrant la sortie à la neuvième tête de série, le Français Gilles Simon, 6-1, 6-4. Le Russe a réussi deux bris dans chacune des manches pour assurer sa place au troisième tour.

Gilles Müller... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Gilles Müller

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Cette septième séance a été difficile pour les têtes de série, alors que cinq d'entres elles ont plié bagages. Peu de temps après la défaite de Simon, l'Américain Jack Sock l'a emporté 5-7, 7-6 (5), 7-5 au terme d'un marathon de deux heures et 28 minutes face au Bulgare Grigor Dimitrov, 14e tête de série. Sock sera maintenant opposé au favori Novak Djokovic.

Le Luxembourgeois Gilles Müller a quant à lui montré la sortie au Français Gaël Monfils, classé 15e, 6-3, 3-6, 7-6 (4), puis l'Australien Bernard Tomic a fait subir le même sort au Croate classé sixième Marin Cilic 6-3, 6-4.

Dans le dernier match de la séance d'après-midi, l'Américain Donald Young, issu des qualifictions, a surpris Tomas Berdych, classé cinquième, 7-6 (5), 6-3.

Encore du retard

Comme ce fut le cas la veille, la pluie a de nouveau joué les trouble-fête au stade Uniprix, retardant de plus de 90 minutes le lancement des activités et l'entrée en scène du Japonais Kei Nishikori.

La quatrième tête de série n'a pas semblé importuné par cette attente, ne mettant que 71 minutes à se défaire de l'Espagnol Pablo Andujar en deux sets de 6-3. Il a notamment converti quatre des six balles de bris offertes par le 48e joueur mondial.

En fin d'après-midi, le Belge David Goffin, tête de série no 13, l'a rejoint au troisième tour en battant l'Américain Sam Querrey en deux manches de 6-4.

En fin de séance sur le central, le Britannique Andy Murray, deuxième tête de série, a pu compléter son match de deuxième tour amorcé la veille face à Tommy Robredo et stoppé à 4-4 au premier set. Murray a enlevé cette manche 6-4 avant de gagner la suivante 7-5. Il fera face à Müller au tour suivant.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer