Novak Djokovic passe au 3e tour

Novak Djokovic... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

Novak Djokovic

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamarche
La Presse Canadienne
Montréal

Le Serbe Novak Djokovic est tellement bon et tellement populaire que même le soleil n'a pas voulu manquer sa première prestation sur le court central du stade Uniprix, mardi soir.

Après la pluie, qui a provoqué un retard de 90 minutes dans le début des hostilités avant de faire place à des nuages menaçants et un vent parfois capricieux, la royauté du tennis masculin s'est présentée sous un ciel calme et ensoleillé, et a mérité son billet pour le troisième tour de la Coupe Rogers.

Sans livrer la plus grande performance de sa carrière, Djokovic a gagné les points importants en route vers une victoire en deux manches contre le Brésilien Thomaz Bellucci, 6-3, 7-6 (5).

À défaut de renverser le numéro un mondial, Bellucci lui a livré une belle bataille. Le Serbe n'a obtenu qu'un seul bris de service, lors du huitième jeu de la manche initiale. Et il a dû jouer du tennis acharné lors du bris d'égalité, marqué de deux échanges particulièrement spectaculaires, que Djokovic a gagnés chaque fois.

Djokovic a mis fin au duel à sa troisième balle de match, lorsque Bellucci a expédié un revers au-delà de la ligne de fond.

Après sa victoire, il a salué la foule en écrivant «Bonsoir Montréal» sur la lentille de la caméra, en français. Et il a aussi répondu dans la langue de Molière aux questions de l'analyste Hélène Pelletier, de RDS, affirmant qu'il lui faisait plaisir de revenir dans une ville et dans un tournoi qu'il considère «très spéciaux».

Lui qui en était à un premier match sur surface dure depuis le mois de mars, Djokovic s'est dit satisfait de sa prestation.

«À cause de la pluie, j'ai trouvé les conditions lourdes et lentes, et ça favorisait beaucoup Bellucci. Mais il faut lui donner le crédit pour avoir joué avec aplomb. Il n'a jamais abandonné, il a retourné beaucoup de balles et il a bien servi», a d'abord analysé Djokovic.

«Honnêtement, la rencontre aurait pu aller d'un côté comme de l'autre, surtout au deuxième set. Je suis parvenu à demeurer calme et solide, mentalement, aux bons moments. C'est ce que je retiens de ce match, soit d'avoir pu jouer de mon mieux et garder mon calme dans les moments importants et de surmonter ce difficile défi.»

Djokovic reprendra le collier jeudi alors qu'il affrontera le vainqueur du match opposant l'Américain Jack Sock et le Bulgare Grigor Dimitrov.

Le dernier match de la soirée, entre le Britannique Andy Murray, troisième joueur mondial et deuxième tête de série, et l'Espagnol Tommy Robredo a été suspendu à cause de la pluie. Le score était alors de 4-4 et de 40-30, avec Murray au service.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer