Roger Federer ne participera pas à la Coupe Rogers

Le numéro 2 mondial Roger Federer.... (Photo Glyn Kirk, archives AFP)

Agrandir

Le numéro 2 mondial Roger Federer.

Photo Glyn Kirk, archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Michel Lamarche
La Presse Canadienne
Montréal

C'est à se demander si les amateurs de tennis de Montréal reverront à l'oeuvre, un jour, Roger Federer.

Pour la troisième fois en quatre ans, Federer a décidé de faire impasse sur la Coupe Rogers, qui sera présentée, cette année, du 10 au 16 août au Stade Uniprix de Montréal.

Tennis Canada a annoncé la nouvelle dans un communiqué publié en fin d'après-midi, précisant que le Polonais Jerzy Janowicz le remplacera dans le tableau principal.

Le communiqué ne donne aucune raison pour expliquer la décision de Federer, se contentant d'une brève déclaration où le deuxième joueur mondial regrette de manquer le rendez-vous montréalais.

«Je suis déçu de ne pas jouer à Montréal car c'est un tournoi et une ville que j'aime beaucoup, avec des partisans incroyables, a indiqué le vainqueur de 17 tournois du Grand Chelem.

«Ma famille et moi avons toujours reçu un traitement de première classe de la part du directeur du tournoi, Eugène Lapierre, et de son équipe. J'espère être de retour pour jouer le tournoi de Montréal dans le futur.»

En entrevue à La Presse Canadienne, Lapierre a confié qu'il avait commencé à avoir des indices en début de semaine que Federer pourrait se désister, lui qui avait pourtant réservé une chambre d'hôtel à Montréal en vue du tournoi. La nouvelle est devenue officielle en fin d'après-midi mercredi.

«Il n'avait pas mis le tournoi sur son site internet, alors qu'il affiche toujours l'horaire de ses tournois sur son site. Il y avait plusieurs petits signes qui me disaient que ça pourrait être très risqué cette année», a-t-il mentionné.

Lapierre a par ailleurs fait remarquer que Federer avait beaucoup joué au cours de la première moitié de l'année. Le Suisse a notamment connu une spectaculaire quinzaine à Wimbledon, où il s'est qualifié pour la finale avant de s'incliner en quatre manches devant le Serbe Novak Djokovic.

«On sait, sans qu'il ait à l'épeler, qu'il a joué énormément de tennis dernièrement. Et s'il veut avoir des chances de remporter un autre titre de Grand Chelem et jouer aussi longtemps que possible, parce qu'il adore jouer au tennis, il faut qu'il fasse certains choix à l'occasion.»

Federer a participé au tournoi à Toronto l'année dernière, allant jusqu'en finale où il s'est incliné contre le Français Jo-Wilfried Tsonga. Mais son dernier passage à Montréal remonte à 2011, alors qu'il avait perdu, là encore contre Tsonga, au troisième tour de la compétition. En 2013, Federer n'était pas venu à Montréal en raison de malaises au dos.

Compte tenu du fait que Federer fêtera son 34e anniversaire de naissance le 8 août et que Montréal n'accueillera le volet masculin qu'en 2017, il n'est pas illogique d'imaginer que le Suisse aurait pu en être à une dernière visite au Québec cette année. Mais ce n'est pas nécessairement ce que pense Lapierre.

«Il a toujours dit qu'il voulait jouer aussi longtemps que possible, et il le mentionne dans le communiqué qu'il nous a envoyé. Ce n'est pas un joueur qui a un style comme (Rafaël) Nadal. Lui, c'est sans effort et ça coule. Pour jouer au niveau où il joue à 33 ans, et bientôt 34, c'est phénoménal. Je pense qu'il a encore plusieurs bonnes années devant lui.»

Si l'absence de Federer désole Lapierre et décevra au moins tout autant les amateurs de tennis du Québec, elle n'enlèvera rien à la qualité du contingent de joueurs qui se présenteront au Stade Uniprix, assure le directeur du tournoi.

Djokovic, le numéro un mondial, sera du groupe et il devrait être à Montréal au cours des prochains jours, tout comme Stanislas Wawrinka, Tomas Berdych et David Ferrer. Le Canadien Milos Raonic, dont les présences sur les courts ont été moins fréquentes ces derniers mois en raison d'une blessure au pied droit, doit se pointer dimanche, selon Lapierre.

«Notre tournoi a pas mal transcendé la présence ou non de vedettes. On les a la plupart du temps, mais ça marche quand même très bien quand il en manque une ou deux. On l'a prouvé au fil des ans, et je pense que notre tournoi est plus gros qu'un joueur individuel», a déclaré Lapierre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer