Vasek Pospisil éliminé par Andy Murray

Le Canadien Vasek Pospisil (à droite) s'est incliné... (Photo Kirsty Wigglesworth, AP)

Agrandir

Le Canadien Vasek Pospisil (à droite) s'est incliné en trois manches contre Andy Murray en quarts de finale du tournoi de Wimbledon, mercredi.

Photo Kirsty Wigglesworth, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Wimbledon) Quitte à tirer sa révérence, Vasek Pospisil ne pouvait guère demander mieux, mercredi, à Wimbledon. Le Canadien s'est incliné logiquement devant le troisième favori Andy Murray, 4-6, 5-7, 4-6, mais il a eu les honneurs du court Central et a pu jouer devant le Prince William et Kate Middleton, qui étaient au premier rang de la loge royale.

Après avoir déjà disputé sept matchs et 31 manches depuis le début du tournoi, Pospisil partait avec un sérieux handicap face à Murray. Le joueur de 25 ans a quand même offert une superbe opposition à son rival, même s'il a visiblement ralenti à mesure que le match avançait. En troisième manche, on l'a vu mettre le genou au sol.

«J'ai joué beaucoup de tennis, de là à savoir comment ç'a pu m'affecter c'est dur à dire, a affirmé Pospisil. Mais j'ai commencé à me sentir plus lourd, particulièrement au cours du troisième set.

«J'ai joué, je ne sais plus, quelque chose comme 31 sets en l'espace de sept jours. Puis me voilà contre Andy qui affectionne les longs échanges. J'aurais voulu être plus frais et dispos, mais ç'a tout de même été une fantastique semaine. Et ce n'est que le début.»

Murray, évidemment le favori de la foule, s'est surtout appliqué à bien gérer ses services et il n'a accordé qu'une seule balle de bris à Pospisil (dans le dernier jeu) tout au long du match. De son côté, le Canadien en a donné six au total et Murray en a converti trois, une dans chaque manche.

Le vainqueur, champion du tournoi en 2013, affrontera le Suisse Roger Federer (2e favori), vendredi en demi-finale.

Pospisil quitte Wimbledon plus riche de 263 500 livres (près de 500 000 $) et sa performance lui permettra de réintégrer le top 30 du classement masculin la semaine prochaine. Il passera probablement du 54e au 29e rang, une progression spectaculaire qui lui ouvrira les portes de plusieurs tournois importants et fera de lui une tête de série aux prochains Internationaux des États-Unis.

Avant Wimbledon, Vasek n'avait jamais été plus loin que le troisième tour en tournoi du Grand Chelem. Déjà champion en double l'an dernier sur le gazon londonien, il a montré cette semaine qu'il faudrait maintenant compter avec lui chaque fois qu'on reviendra à Wimbledon!

En principe, Pospisil se rendra à Ostende en Belgique - sans doute après quelques jours de repos - pour retrouver l'équipe canadienne de Coupe Davis et disputer la rencontre quart de finale du Groupe mondial contre la Belgique, les 18 et 19 juillet.

- Avec La Presse Canadienne

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer