• Accueil > 
  • Sports > 
  • Tennis 
  • > Novak Djokovic franchit avec succès le 2e tour à Wimbledon 

Novak Djokovic franchit avec succès le 2e tour à Wimbledon

Novak Djokovic... (PHOTO ADRIAN DENNIS, AFP)

Agrandir

Novak Djokovic

PHOTO ADRIAN DENNIS, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Ludovic LUPPINO
Agence France-Presse
LONDRES

Novak Djokovic a gravi une nouvelle marche dans sa quête d'une troisième couronne à Wimbledon, où l'horizon s'est dégagé pour lui avec le forfait du N.5 mondial Kei Nishikori lors d'une journée ayant battu un record historique de chaleur.

Le roi de l'ATP, tenant du titre à Londres, aurait pu croiser en quarts de finale le Japonais qui l'avait surpris l'été dernier en demies de l'US Open. Mais le protégé de Michael Chang, blessé au mollet gauche, a préféré renoncer avant de disputer son deuxième tour contre le Colombien Santiago Giraldo.

La nouvelle est tombée en début d'après-midi, avant que Djokovic n'abrège la douzième et dernière campagne londonienne de Jarkko Nieminen (6-4, 6-2, 6-3) le vétéran finlandais - 34 ans le 23 juillet - qui prendra sa retraite en fin de saison.

Pour son dernier tour de piste sur le Central, le 92e mondial, quart de finaliste à Londres en 2006, a démarré en trombe, freinant d'entrée «Djoko» sous les acclamations du public.

Le Nordique a tenu son avance jusqu'à 3-1 avant que la star serbe ne retrouve ses esprits. «J'ai félicité Nieminen pour sa magnifique carrière. C'est un mec sympa, l'un des plus sympas du circuit, et un guerrier sur le court», a apprécié Djokovic, qui s'est épargné un trop long combat sous le cagnard (1h32).

La température s'affole

Le mercure est encore monté pour atteindre 35,7 °C selon le «Met Office», service national britannique de météorologie, battant ainsi le record du tournoi (34,6 °C) qui datait de 1976. Sur le court 17, la chaleur a même fait une victime, un ramasseur de balles, pris d'un malaise.

Les organisateurs ont pris des mesures pour éviter le risque de surchauffe. Le toit du Central est resté fermé avant le match Djokovic-Nieminen pour le maintenir au frais. Et une règle autorisait les filles (pas les garçons) à marquer une pause de dix minutes entre les deuxième et troisième sets.

Les joueurs ne se sont pas tellement plaints des conditions. Pour le Français Richard Gasquet, vainqueur en trois sets de son compatriote Kenny de Schepper (6-0, 6-3, 6-3), cela reste plus supportable que sur terre battue.

«Je préfère ça à la pluie à Londres», a souligné le 20e mondial qui affrontera au prochain tour le Bulgare Grigor Dimitrov (11e), demi-finaliste l'an passé, qui peine à confirmer cette saison.

L'Australien Bernard Tomic a lui souffert de la température. Il a été obligé de faire appel à un médecin en cours de partie avant de mettre fin (7-6 (7/3), 6-4, 7-6 (7/5)) à l'aventure d'un autre Français, Pierre-Hugues Herbert, issu des qualifications, et vainqueur de son premier match en Grand Chelem à Londres.

«Bernie», quart de finaliste en 2011 à seulement 18 ans, s'était arrêté cette année là contre Djokovic, son prochain adversaire, à qui il avait pris un set (6-2, 3-6, 6-3, 7-5). Le Serbe n'a jamais perdu, en trois matches, contre l'enfant terrible du tennis «Aussie» qui peine à confirmer les grands espoirs placés en lui.

Ivanovic passe à la trappe

Son fougueux camarade australien Nick Kyrgios, 20 ans, retrouvera lui le Canadien Milos Raonic, 7e mondial, comme en 2014 en quarts. Raonic avait remporté ce combat de gros serveurs, avant d'être arrêté en demies par Roger Federer.

Mercredi, le joueur d'origine monténégrine a eu du mal à finir (6-0, 6-2, 6-7 (7/5), 7-6 (7/4)), contre le doyen de l'épreuve, l'Allemand Tommy Haas (37 ans), tennisman le plus âgé à figurer au deuxième tour depuis l'Américain Jimmy Connors en 1991 (38 ans).

Devant sa colonie de «Fanatics», le club des partisans aussies, vêtus de jaune et vert, Kyrgios n'a lui pas perdu de set contre l'Argentin Juan Monaco (7-6 7/5, 6-3, 6-4). Mais il n'a pu éviter un nouvel échange houleux avec l'arbitre, alors qu'il risque déjà une amende salée après avoir lâché une insulte au premier tour.

Outre Djokovic, les autres cadors, Serena Williams, Maria Sharapova et Stan Wawrinka sont passés sans encombre. Mais Ana Ivanovic, 7e mondiale et demi-finaliste en juin à Roland-Garros, a chuté contre l'Américaine Bethanie Mattek-Sands, 158e (6-3, 6-4). Elle est la troisième joueuse du Top 10 à quitter prématurément le tournoi après Simona Halep (N.3) et Carla Suarez-Navarro (N.9).

Maria Sharapova se qualifie pour le 3e tour

Maria Sharapova s'est qualifiée sans peine pour le 3e tour du tournoi de Wimbledon en défaisant la Néerlandaise Richel Hogenkamp 6-3, 6-1.

La Russe, championne en 2004 et quatrième tête de série, a commis huit doubles fautes mais elle a réussi 23 coups gagnants.

L'Américaine Coco Vandeweghe a atteint la troisième ronde du tournoi pour la première fois, disposant de la Tchèque Karolina Pliskova, no 11, 7-6 (5), 6-4. Vandeweghe affrontera au tour suivant Samantha Stosur, 22e tête de série et championne des Internationaux des États-Unis en 2011.

Une autre Américaine, Madison Keys (21e) a éliminé la Suissesse Stefanie Voegele 6-7 (6), 6-3, 6-4.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer