Un départ en douceur pour Milos Raonic

Milos Raonic a réussi 25 as à son... (Photo Henry Browne, Reuters)

Agrandir

Milos Raonic a réussi 25 as à son match de premier tour à Wimbledon, lundi.

Photo Henry Browne, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Wimbledon) Milos Raonic a relativement bien amorcé le tournoi de Wimbledon avec une victoire de 6-2, 6-3, 3-6 et 7-6(4) contre l'Espagnol Daniel Gimeno-Traver (62e au monde). Contre un adversaire coriace, le Canadien s'attendait à un match difficile et il a bien géré la situation.

«L'important aujourd'hui était de gagner et c'est ce que j'ai fait. Je ne me donne toutefois guère plus qu'une note de B pour ce match. Je manquais un peu d'intensité et cela m'a parfois placé dans des situations inutiles.»

Raonic a réussi 25 as et n'a accordé que trois balles de bris au cours du match, mais il en a échappé une en troisième manche, prolongeant ainsi le match de 40 minutes. Pas nécessairement une mauvaise chose pour un joueur qui n'a disputé que deux matchs en près de deux mois et qui était visiblement encore un peu rouillé lundi.

«Je devrai sûrement être plus discipliné lors des prochains matchs, mettre de l'ordre dans mon jeu. Je n'ai pas servi aussi bien que je l'aurais voulu. Cela dit, je m'y attendais et je sais très bien ce que je devrai faire. Je ne suis donc pas trop inquiet.»

Raonic rencontrera Haas

Au deuxième tour, Raonic affrontera le vétéran Tommy Haas, un véritable revenant à 37 ans. L'Allemand qui a chuté au 848e rang mondial en raison de blessures à répétition n'est revenu au jeu qu'au début du mois après une pause de plus d'un an. Lundi, il a causé une belle surprise en prenant la mesure du Serbe Dusan Lajovic, 6-2, 6-3, 4-6 et 6-2. Il est ainsi devenu le plus vieux vainqueur d'un match à Wimbledon depuis Jimmy Connors (38 ans) en 1991.

«Haas est l'un des joueurs que j'admirais quand j'étais jeune, a raconté le Canadien de 24 ans. Je me souviens de l'avoir vu jouer à Toronto à l'époque où le tournoi était encore présenté dans le vieux stade [avant 2004]. Je ne l'ai pas affronté récemment, mais je sais qu'il a fait de belles choses. L'âge n'a pas vraiment d'importance et je ne le prendrai certainement pas à la légère.»

Raonic avait battu Haas, en février 2013, pour enlever l'Omnium de San Jose pour la troisième fois d'affilée.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer