Novak Djokovic remporte un 4e titre à Rome

Novak Djokovic... (PHOTO GABRIEL BOUYS, AFP)

Agrandir

Novak Djokovic

PHOTO GABRIEL BOUYS, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Andrew Dampf
Associated Press
ROME

Le Serbe Novak Djokovic a rehaussé sa crédibilité sur terre battue, à une semaine des Internationaux de France, grâce à une convaincante victoire de 6-4, 6-3 contre le Suisse Roger Federer, en finale de l'Omnium d'Italie, dimanche.

Djokovic, qui a mérité un quatrième titre à Rome après ses victoires en 2008, 2011 et l'an dernier, s'est montré trop régulier et trop rapide pour Federer, qui n'a jamais gagné au Centre sportif Foro Italico en 15 visites.

Le match n'a duré que 75 minutes.

«Ce fut une belle semaine et aujourd'hui, j'ai disputé mon meilleur match, a déclaré Djokovic à la foule, en Italien.

«C'est toujours un plaisir d'affronter Roger, et c'est certain que je suis très satisfait du résultat aujourd'hui. Avec 2011, il s'agit de la meilleure saison de ma carrière. Je ne sais pas comment enchaîner à Roland-Garros, mais c'est évident que je me sens en confiance. J'espère pouvoir continuer de la sorte.

Roland-Garros est le seul des quatre tournois du Grand Chelem qui manque au palmarès de Djokovic, et il s'y présentera comme le favori cette année, compte tenu des ennuis que connaît l'Espagnol Rafael Nadal, le roi des Internationaux de France avec ses neuf sacres.

«Je ne pense pas que je doive aller là-bas et faire quoi que ce soit de spécial en vue de Roland-Garros, a déclaré Djokovic. Tout ce que j'ai à faire, c'est de garder cette route.»

Djokovic a réalisé un spectaculaire retour de service en croisé qui a atterri sur la ligne, pour préparer le bris de service qui lui a permis de remporter la première manche. Il a confirmé ce bris lorsque Federer a expédié un revers dans le filet, à la suite d'un long échange.

Djokovic a ensuite brisé le service de Federer dès la première occasion lors du deuxième set.

Le Serbe a du même coup remporté un 22e match consécutif.

«Novak était trop fort aujourd'hui. Je sais que je peux mieux jouer. Novak a été solide comme le roc», a résumé Federer.

En fait, les seuls ennuis de Djokovic sont survenus après la cérémonie de remise des trophées, lorsque le bouchon d'une bouteille de champagne a sauté prématurément, semblant frôler le front du numéro un mondial.

«Nous avons eu une discussion, M. Champagne et moi, a blagué Djokovic. Il m'a donné un coup de point et je ne l'oublierai pas!»

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Maria Sharapova triomphe à Rome

    Tennis

    Maria Sharapova triomphe à Rome

    La Russe Maria Sharapova est venue de l'arrière pour vaincre l'Espagnole Carla Suarez Navarro 4-6, 7-5, 6-1 en finale de l'Omnium de tennis d'Italie... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer