• Accueil > 
  • Sports > 
  • Tennis 
  • > Rafael Nadal: «Je ne suis plus aussi bon que je l'étais» 

Rafael Nadal: «Je ne suis plus aussi bon que je l'étais»

Rafael Nadal a été évincé du top 5 mondial... (Photo Paul White, AP)

Agrandir

Rafael Nadal a été évincé du top 5 mondial au classement de l'ATP pour la première fois en 10 ans, lundi.

Photo Paul White, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Associated Press
Rome

Après une décennie au sommet ou pas très loin du premier rang mondial, Rafael Nadal se fait à l'idée qu'il n'est plus aussi dominant.

«De toute évidence, aujourd'hui, je ne suis plus aussi bon que je l'étais, a reconnu Nadal, mardi, en marge de l'Omnium de Rome. La vie a été fantastique avec moi. Aujourd'hui, je ne gagne plus aussi souvent que je l'ai fait dans le passé. La vie continue.»

Lundi, Nadal a été évincé du top 5 mondial au classement de l'ATP pour la première fois en 10 ans. Il a du mal à retrouver son meilleur niveau après une blessure au poignet et une appendicectomie la saison dernière.

«Je suis no 6 dans la course pour Londres. Ce n'est pas catastrophique», a-t-il ajouté, en faisant allusion à son classement en 2015.

Nadal s'est incliné face à Andy Murray en finale de l'Omnium de Madrid, dimanche, et il s'agissait de sa quatrième défaite sur terre battue cette année, à seulement deux semaines des Internationaux de France où il sera en quête de son 10e titre. C'est la première fois qu'il perd quatre matchs sur terre battue pendant la même saison depuis 2003.

«Vous avez tort si vous pensez que la dernière semaine a été une semaine négative pour moi, a déclaré Nadal. Ç'a été une semaine positive pour la confiance et beaucoup d'autres choses. Voyons si cette semaine, je peux améliorer des choses par rapport à la dernière.»

Après avoir obtenu un laissez-passer en première ronde, Nadal a rendez-vous avec le Turc Marsel Ilhan, un qualifié, mercredi.

L'Espagnol, septuple champion au Foro Italico, a fermement rejeté les suggestions selon lesquelles il devrait envisager de remplacer Toni Nadal, son oncle, comme entraîneur.

«Si les choses ne vont pas bien, c'est parce que je ne joue pas bien, a-t-il dit. Et non pas à cause de l'entraîneur.»

Nadal a ajouté qu'il ne séparerait jamais de son oncle.

«Non. Ce n'est pas seulement ma décision, a-t-il dit. C'est une décision qui se prend à deux. N'oubliez pas que Toni est davantage mon oncle que mon entraîneur.

«Si, à un moment de ma carrière, je change un quelconque membre de mon équipe, ce ne sera pas parce que je suis en train de perdre ou de gagner. Ce sera parce qu'il y aura un manque de motivation pour l'un ou l'autre.»

Nadal mise sur le même personnel depuis le début de sa carrière.

«Et je ne crois pas que ma carrière est si mauvaise que ça, a-t-il dit. Si je ne joue pas aussi bien aujourd'hui, ce n'est pas parce qu'ils ne font pas bien leur travail.

«Je ne sais pas si je serai avec mon oncle jusqu'à la fin de ma carrière parce que je ne sais pas ce qui va arriver demain, a conclu Nadal. Je ne peux pas prédire ce qui se passera demain. Mais je ne songe pas à changer mon entraîneur aujourd'hui.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Andy Murray jouera à Rome malgré la fatigue

    Tennis

    Andy Murray jouera à Rome malgré la fatigue

    Andy Murray a décidé de disputer l'Omnium de Rome, malgré la fatigue accumulée après avoir remporté deux titres d'affilée sur terre battue. »

  • Djokovic a semblé rouillé contre Almagro

    Tennis

    Djokovic a semblé rouillé contre Almagro

    Après une pause de trois semaines, Novak Djokovic a montré qu'il était un peu rouillé mais il a néanmoins eu raison de l'Espagnol Nicolas Almagro... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer