Raonic perd en deux manches contre Murray à Madrid

Milos Raonic... (Photo Paul White, AP)

Agrandir

Milos Raonic

Photo Paul White, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Madrid

Le Canadien Milos Raonic a vu son parcours sur la terre battue de Madrid prendre fin en quarts de finale vendredi, alors qu'il s'est incliné en deux manches devant le Britannique Andy Murray, deuxième tête de série, 6-4, 7-5.

Murray, qui n'avait gagné que deux de ses cinq premiers matchs en carrière contre Raonic avant l'affrontement de vendredi, a inscrit pas moins de 19 coups gagnants et sauvé cinq balles de bris lors du duel qui a duré 1 h 41 min.

«J'ai le sentiment que je me déplace bien, a déclaré Murray, qui a signé une première victoire sur terre battue en carrière à l'Omnium BMW de Munich, lundi. Lors des deux premières semaines sur terre battue, j'ai essayé de travailler sur cet aspect pendant mes séances d'entraînement. Parce que je me sens en santé cette année, je ne m'inquiète pas au sujet de mon dos ou par rapport à d'autres détails lorsque je me retrouve en position difficile sur le court. Ça me donne plus de confiance dans mes déplacements.»

Malgré la défaite, Raonic s'est dit satisfait de sa performance.

«J'ai seulement tenté de batailler du début à la fin. J'ai tenté de profiter des opportunités qui se sont présentées, et considérant toutes choses, ce fut plutôt bon. Je veux m'assurer, lorsque je retournerai sur le court, que je vais pouvoir jouer à 100 pour cent de mes capacités et répondre au meilleur de mes capacités aux défis qui se présenteront à moi.»

En demi-finale, samedi, il affrontera le Japonais Kei Nishikori, quatrième tête de série, qui s'est relevé d'un lent début de match pour dominer l'Espagnol David Ferrer 6-4, 6-2. Le match n'a duré que 72 minutes.

Dans les autres rencontres du tableau masculin, l'Espagnol Rafael Nadal a relevé avec brio son test en l'emportant 6-3, 6-4 en quarts de finale contre Grigor Dimitrov. Le Bulgare est devenu le premier joueur à briser le champion en titre du tournoi, et il a accompli l'exploit dans chacun des sets. Nadal a cependant démontré sa supériorité en obtenant un total de 15 balles de bris contre son adversaire, dont cinq se sont concrétisées.

La troisième tête de série a maintenant remporté cinq des six derniers duels contre Dimitrov, et il affrontera en demi-finales le Tchèque Tomas Berdych (no 6), qui en a arraché avant de venir à bout de l'Américain John Isner 3-6, 7-6 (7), 7-6 (1).

En double, le Canadien Vasek Pospisil et son partenaire Jack Sock ont dû déclarer forfait en quarts de finale après que Pospisil se soit foulé une cheville. Le score était alors de 6-2, 1-0 en faveur du duo canado-américain contre les Espagnols Marcel Granollers et Marc Lopez.

Kvitova freine Serena

Peu de temps après que la Russe Maria Sharapova eut été éliminée en demi-finales de l'Omnium de Madrid, vendredi, la favorite Serena Williams a subi le même sort.

Sharapova, troisième tête de série et championne en titre, a été vaincue 6-2, 6-4 par sa compatriote Svetlana Kuznetsova, tandis que Petra Kvitova a montré la sortie à Williams 6-2, 6-3, en 73 minutes.

Ce triomphe de la Tchèque, quatrième joueuse mondiale, a mis fin à plusieurs séquences de l'Américaine. Williams avait gagné 19 matchs consécutifs à Madrid, 27 d'affilée sur le circuit de la WTA et 50 duels de tournois «Premier Mandatory», une série de succès qui remontait à 2012.

Kvitova a aussi inscrit une première victoire en carrière face à Williams.

«Je pense qu'elle a bien joué aujourd'hui, a reconnu Williams. Elle y est allée le tout pour le tout à chaque service, chaque retour. Je lui ai envoyé des deuxièmes services à 170 et 175 km/h et elle en a récolté des coups gagnants. J'ai amorcé le match avec lenteur, et après mes services, je ne me déplaçais pas aussi bien que j'aurais pu. Je n'étais pas dedans. Je n'étais pas Serena aujourd'hui. Je pense que c'est la principale chose.»

Quant à Kuznetsova, qui participera à une première finale en neuf mois, c'est la première fois en sept ans que bat sa compatriote russe. Elle a réussi cet exploit en brisant le service de Sharapova trois fois, tout en sauvant l'unique balle de bris à laquelle elle a fait face.

Si elle avait atteint la finale, Sharapova aurait repris le deuxième échelon mondial, derrière Williams.

Kuznetsova a une fiche de 1-3 contre Kvitova, mais a inscrit cette unique victoire à leur dernier duel, l'an dernier, sur l'argile de Roland-Garros.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer