Roger Federer sorti par Nick Kyrgios à Madrid

Roger Federer a quitté le court la tête... (Photo Javier Soriano, AFP)

Agrandir

Roger Federer a quitté le court la tête basse après sa défaite face à l'Australien Nick Kyrgios au deuxième tour du tournoi de Madrid, mercredi.

Photo Javier Soriano, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
Madrid

Le Suisse Roger Federer n'aura fait que passer à l'Omnium de Madrid.

À son premier match de la semaine, Federer a subi l'élimination en trois manches de 6-7(2), 7-6(5), 7-6(12) aux mains du jeune Australien Nick Kyrgios lors d'un duel de deuxième tour qui a duré 2 h 37 minutes, mercredi.

Lors de la manche ultime, Kyrgios, qui n'est âgé que de 20 ans, a sauvé deux balles de match à son service, alors qu'il tirait de l'arrière 6-7, puis 10-11.

Federer, le favori du tournoi, a lui-même dû sauver cinq balles de match avant de s'incliner lorsqu'il a expédié un coup droit à l'extérieur de la ligne de côté.

Kyrgios, qui s'était incliné en finale de l'Omnium d'Estoril face à Richard Gasquet, dimanche, est devenu le cinquième joueur âgé de 20 ans ou moins à vaincre Rafael Nadal et Federer. Les autres sont Mario Ancic, Tomas Berdych, Novak Djokovic et Juan Martin del Potro.

Kyrgios avait battu Nadal à Wimbledon, en 2014.

«Avant le match, je ne me sentais pas nerveux ou rien du genre, a confié Kyrgios, qui affrontera l'Américain John Isner au 3e tour.

«J'étais seulement excité de me rendre sur le court. J'ai bien joué dernièrement sur la terre battue, et je savais que j'avais de bonnes chances de bien faire. Je me suis fié à mon jeu, j'ai bien servi et mérité la victoire.»

Trois jours après avoir remporté un 85e tournoi en carrière, Federer a déclaré qu'il avait été incapable de retourner les premières balles de son jeune rival.

«Ce fut une performance horrible au retour de service, a décrit le Suisse.

«Au fur et à mesure où le match progressait, c'est devenu tellement mauvais que je ne pouvais tout simplement pas me placer en bonne position pour les retours, et j'ai eu de la difficulté à trouver mon rythme, a ajouté Federer. Mais il faut lui donner crédit pour avoir bien servi et continué de faire ce qu'il a fait. Mais je suis très déçu. C'est ce qui m'a coûté le match, à mon avis.»

Dans d'autres matchs du tableau masculin, l'Espagnol Rafael Nadal, troisième tête de série, a défait l'Américain Steve Johnson 6-4, 6-3, tandis que son compatriote David Ferrer, classé 7e, a facilement vaincu Tommy Robredo, également de l'Espagne, 6-4, 6-0. Le Japonais Kei Nishikori a aussi défait le Belge David Goffin 6-2, 4-6, 6-4.

L'Argentin Leonardo Mayer a causé une certaine surprise en éliminant l'Espagnol Feliciano Lopez, 11e tête de série, 7-6(3), 7-6(8), et il affrontera le Canadien Milos Raonic jeudi en troisième ronde.

Dans un dernier match mercredi, le Britannique Andy Murray, 2e tête de série, a eu besoin de trois manches pour se défaire de l'Allemand Philipp Kohlschreiber 6-4, 3-6, 6-0.

C'était la deuxième fois en un peu de 48 heures qu'ils s'affrontaient après avoir fait les frais de la finale de l'Omnium BMW à Munich, remportée par Murray, également en trois manches.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer