• Accueil > 
  • Sports > 
  • Tennis 
  • > Raonic l'emporte facilement, Pospisil ne fait pas le poids 

Raonic l'emporte facilement, Pospisil ne fait pas le poids

Milos Raonic... (Photo d'archives, Agence France-Presse)

Agrandir

Milos Raonic

Photo d'archives, Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
MIAMI

La journée de samedi a été courte pour le Canadien Milos Raonic, et tout autant pour son compatriote Vasek Pospisil. Mais leurs résultats ont été aux antipodes.

À sa première sortie à l'Omnium de Miami, Raonic s'est facilement qualifié pour le troisième tour grâce à une victoire en deux manches, 6-1, 6-4 contre le Russe Teymuraz Gagasvili.

Auteur de 11 as et confronté à aucune balle de bris, Raonic n'a eu besoin que de 58 minutes pour accéder à la ronde suivante. Il y affrontera le Français Jérémy Chardy, qui a vaincu l'Autrichien Jurgen Melzer 6-4, 6-1.

De son côté, Pospisil n'a pas fait le poids devant le Bulgare Grigor Dimitrov, s'inclinant en deux manches identiques de 6-2, 6-2, en 59 minutes. Le Canadien a été peu efficace au service, ne réalisant que deux as contre cinq doubles fautes. Il n'a gagné que 22 des 47 points qu'il a joués à son service et a été victime de quatre bris en autant de tentatives.

Au troisième tour, Dimitrov affrontera le géant américain John Isner, qui a battu le Russe Andrey Rubiev en deux manches.

Le Serbe Novak Djokovic a amorcé  la défense de son titre en soirée avec une victoire contre le Slovaque Martin Klizan, mais au passage, il a cédé une manche. Mais Djokovic s'est ressaisi au troisième set et il l'a emporté 6-0, 5-7, 6-1. Djokovic se dirigeait vers une victoire facile alors qu'il servait avec une avance de 5-3 en deuxième manche. Mais il a perdu quatre jeux consécutifs, dont deux à son service.

«J'ai ressenti un peu de pression lors des derniers jeux du deuxième set. Je suis devenu un peu tendu, a admis Djokovic. Mais en troisième manche, je suis parvenu à rebondir.»

Djokovic a obtenu 19 balles de bris et en a converti sept, pour ainsi porter sa fiche à 20-2 en 2015.

Nishikori, avec aisance

Plus tôt samedi, le Japonais Kei Nishikori, quatrième tête de série, n'a eu aucun problème face au Russe Mikhail Youzhny, qu'il a vaincu 6-2 et 6-1 pour passer en troisième ronde.

Le match n'a duré que 69 minutes, alors que Nishikori a mérité cinq bris et n'a pas permis d'occasion du même genre. Le Japonais a signé trois as et a vu son rival commettre six doubles fautes.

Nishikori, 25 ans, compte déjà 19 gains cette année, grâce notamment à un titre à Memphis et à une autre présence en finale (Acapulco).

Le Français Gilles Simon a vaincu le Kazakh Mikail Kukushkin 6-3, 6-7 (5) et 6-0, en deux heures et quart. Ses compatriotes Gaël Monfils, Jo-Wilfried Tsonga et Adrian Mannarino ont tous eu besoin de trois manches pour vaincre le Serbe Filip Krajinovic, l'Américain Tim Smyczek et l'Espagnol Albert Ramos-Vinolas, respectivement.

Les Belges Steve Darcis et David Goffin l'ont emporté samedi, tout comme le Colombien Alejandro Falla, le Tchèque Lukas Rosol, le Serbe Viktor Troicki, le Polonais Jerzy Janocwicz, l'Américain Jack Sock et l'Argentin Juan Monaco.

L'Espagnol Fernando Verdasco, 29e tête de série, a battu l'Australien James Duckworth 4-6, 6-2 et 6-1.

Au troisième tour, il aura toutefois la lourde commande d'affronter son compatriote Rafael Nadal, deuxième tête de série.

David Ferrer, un autre Espagnol, a livré une prestation convaincante face à l'Argentin Federico Delbonis, l'emportant 6-1, 6-1, mais Tommy Robredo n'a pas eu autant de succès, s'inclinant en trois manches contre l'Ukrainien Alexandr Dolgopolov.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer