Milos Raonic éliminé à Indian Wells

Milos Raonic... (PHOTO MARK J. TERRILL, AP)

Agrandir

Milos Raonic

PHOTO MARK J. TERRILL, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
INDIAN WELLS

Le Canadien Milos Raonic n'est pas parvenu à réaliser le difficile exploit de renverser Rafael Nadal et Roger Federer lors de matchs consécutifs.

Face à un Federer impeccable dans toutes les facettes du jeu et en pleine possession de ses moyens, Raonic s'est incliné en deux manches de 7-5, 6-4, samedi, en demi-finale de l'Omnium de tennis BNP Paribas d'Indian Wells, en Californie.

Mais la journée n'aura pas été entièrement négative pour le tennis canadien. Vasek Pospisil et son partenaire américain Jack Sock ont remporté la finale du double, défaisant la paire italienne formée de Simone Bolelli et de Fabio Fognini par le score de 6-4, 6-7 (3) et 10-7.

Si Raonic est reconnu pour la puissance et l'efficacité de ses services, c'est Federer qui a été le meilleur à ce chapitre samedi. Bien qu'il ait concédé neuf as à Raonic contre cinq, le Suisse a créé sept opportunités de bris et en a converti une lors du 11e jeu de la manche initiale pour prendre les devants 6-5, et une autre dès le premier jeu du deuxième set.

De son côté, Raonic n'a obtenu qu'une seule balle de bris, lors du quatrième jeu de la deuxième manche, que Federer a sauvée grâce à un service gagnant.

Lors du dixième jeu du deuxième set, Raonic a remporté les deux premiers points au service de Federer, mais ce dernier s'est ressaisi pour gagner les quatre suivants. Le Suisse a mis fin au duel avec une volée du coup droit que le Canadien n'a pu rejoindre.

Federer l'a emporté en 1 h 26 et signé une neuvième victoire en dix matchs face au Canadien.

Raonic avait atteint les demi-finales grâce à une spectaculaire victoire en trois manches, 4-6, 7-6 (10), 7-5 face à Nadal, vendredi. Il avait fallu presque trois heures à Raonic pour arracher ce premier gain en carrière contre l'Espagnol. De son côté, Federer n'avait pris que 68 minutes pour se défaire du Tchèque Tomas Berdych, 6-4, 6-0.

En finale, dimanche, Federer retrouvera le numéro un mondial, Novak Djokovic, qui a facilement battu le Britannique Andy Murray, 6-2, 6-3.

Il s'agit de la plus cinglante défaite de Murray sur surface dure aux mains de Djokovic depuis un revers de 6-1, 6-0 à Miami, il y a huit ans.

Lors du match qui a duré à peine 90 minutes, Djokovic n'a perdu son service qu'une seule fois et a réalisé quatre bris.

«J'ai connu un phénoménal début de saison, et j'espère faire de mon mieux demain [dimanche] et récolter un autre trophée», a déclaré Djokovic.

Il s'agissait du premier affrontement entre Djokovic et Murray depuis leur duel en finale des Internationaux d'Australie, remporté par Djokovic en quatre manches.

«J'ai essayé d'être plus combatif au service et d'obtenir un peu plus de points faciles, mais un taux d'efficacité de 50 % ou moins ne suffit pas contre les meilleurs joueurs, a déclaré Murray. En fait, je pense avoir été plus efficace au deuxième service aujourd'hui que je ne l'avais été en Australie, mais le pourcentage de réussite de mon premier service a été trop bas.»

Ce sera le 38e affrontement à vie entre Djokovic et Federer. Le Suisse mène avec 20 victoires, dont lors de leur plus récente confrontation, en finale du tournoi de Dubaï à la fin de février.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer