Martin Klizan surprend Rafael Nadal à Pékin

Rafael Nadal salue la foule après sa défaite... (Photo Jason Lee, Reuters)

Agrandir

Rafael Nadal salue la foule après sa défaite en quarts de finale de l'Omnium de Chine.

Photo Jason Lee, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Justin Bergman
Associated Press
Pékin

Rafael Nadal a été surpris 6-7 (7), 6-4, 6-3 par le Slovaque issu des qualifications Martin Klizan en quarts de finale de l'Omnium de Chine, vendredi.

L'Espagnol, deuxième tête de série, a eu du mal à gérer la puissance de Klizan en plus de connaître des problèmes avec son propre jeu. Il a manqué de constance à seulement son troisième match après une pause forcée de deux mois en raison d'une blessure au poignet droit.

Nadal a indiqué qu'une surprise comme celle-là est normale «quand l'un des joueurs joue mal, sans rythme, sans confiance en ses coups, qu'il commet plus d'erreurs qu'à l'habitude, qu'il ne sait plus comment jouer le point et comment gagner».

Pendant ce temps, Novak Djokovic et Andy Murray ont mis la table à un duel en demi-finales en inscrivant des victoires convaincantes face de jeunes espoirs qui ont éclos cette saison. Favori de la compétition, Djokovic a défait le demi-finaliste de Wimbledon Grigor Dimitrov 6-2, 6-4; tandis que Murray, classé sixième, a vaincu le vainqueur des Internationaux des États-Unis, Marin Cilic, 6-1, 6-4.

Du côté féminin, Serena Williams a dû se retirer avant son quart de finale face à l'Australienne Samantha Stosur en raison d'une blessure au genou gauche qui remet en doute sa participation aux finales de la WTA de Singapour, plus tard ce mois-ci.

Troisième tête de série, Petra Kvitova a de son côté accédé aux demi-finales, tout comme Maria Sharapova, classée quatrième. Kvitova a vaincu l'Italienne Roberta Vinci 7-6 (2), 6-4, alors que Sharapova a eu raison de sa comptriote russe Svetlana Kuznetsova 6-0, 6-4.

Djokovic a déclaré que tandis que de jeunes joueurs comme Cilic, Dimitrov, le finaliste de Flushing Meadows Kei Nishikori et le Canadien Milos Raonic, demi-finaliste à Wimbledon, s'améliorent rapidement et sont menaçants en tournois majeurs, il croit qu'un changement de garde au tennis masculin prendra un certain temps à survenir.

Sa patience et son expérience ont joué gros face à Dimitrov, cinquième tête de série, qui a brisé le service de Djokovic deux fois au deuxième set, mais a été incapable de profiter de cet avantage en commettant plusieurs erreurs coûteuses, qui au bout du compte, auront permis au Serbe de reprendre ces bris.

«Il est logique de s'attendre à cela dans le sport, surtout après tant d'années dominées par trois ou quatre joueurs. D'autres s'approchent du sommet, a-t-il commenté. Mais d'un autre côté, ce n'est pas encore eux qui remportent les tournois du Grand Chelem et qui occupent le top 3 mondial.

«Ça prend du temps. Combien de temps? Je ne sais pas. Je vais m'assurer que ça n'arrive pas trop tôt.»

Murray joue quant à lui son meilleur tennis à la suite de son opération au dos, subie l'automne dernier et qui lui a fait rater une partie de la saison. Après avoir perdu un match serré en quatre manches à Flushing Meadows face à Djokovic, il a remporté son premier tournoi depuis Wimbledon 2013 la semaine dernière, à Shenzhen.

Il espère surfer sur cette vague samedi, face à celui qui détient un avantage de 13-8 dans les affrontements entre les deux tennismen.

«Ce sera bien pour moi de jouer ce match et de voir si j'ai pu m'améliorer depuis les Internationaux des États-Unis, a déclaré Murray. Si je joue comme j'ai joué à Flushing Meadows, je vais avoir de bonnes chances de l'emporter.»

S'il y a eu peu de surprises dans le tableau masculin, le tableau féminin a été durement touché par les blessures. Championne en titre, Williams a rejoint à l'infirmerie la deuxième tête de série Simona Halep, qui a dû se retirer de son quart de finale de jeudi, face à Ana Ivanovic, en raison d'une blessure à la hanche.

Williams a indiqué que la douleur était si vive dans sa victoire en trois sets contre Lucie Safarova, jeudi, qu'elle n'a pas eu d'autre choix que de déclarer forfait.

«Ça fait mal même quand je suis assise. C'est surtout au service que je ressens la blessure, parce que je me tiens sur mon genou gauche.»

Elle visitera un médecin en Europe avant de décider si elle peut prendre part aux finales de la WTA.

«Si je ne vais pas mieux, ce ne serait pas intelligent de jouer à Singapour. Je vais voir comment ça va aller.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer