Sharapova bat Muguruza non sans difficulté

Maria Sharapova... (Photo: Olivier Jean, La Presse)

Agrandir

Maria Sharapova

Photo: Olivier Jean, La Presse

Frédéric Daigle
La Presse Canadienne
Montréal

À son premier match depuis les huitièmes de finale du tournoi de Wimbledon, la Russe Maria Sharapova a su surmonter tous ses ennuis au service pour venir de l'arrière et vaincre l'Espagnole Garbine Muguruza 4-6, 6-3, 6-1 et accéder au troisième tour de la Coupe Rogers, mercredi après-midi.

Dès le premier jeu, Muguruza, 27e raquette mondiale, a brisé le service de la quatrième tête de série, avant de confirmer pour faire 2-0. Même si Sharapova reprendra ce bris pour faire 2-2, elle n'a jamais semblé à l'aise au service.

Sharapova concédera d'ailleurs un bris important à 3 partout qui fera finalement la différence dans cette première manche au cours de laquelle la Russe a commis sept doubles fautes, cédé 10 balles de bris et réussi seulement 47 pour cent de ses premiers services.

«Cela fait quelques semaines que je ne me suis pas retrouvée en compétition, alors ça prend toujours un peu de temps à replonger dans le bain, a expliqué la sixième joueuse au monde. Vous avez beau vous abreuver de l'ambiance et des encouragements de la foule, vous êtes tout de même un peu rouillée. Je suis heureuse d'avoir pu surmonter tout ça et de l'emporter aujourd'hui face à une adversaire coriace.»

Muguruza semblait toujours en contrôle du match après avoir inscrit un troisième bris pour prendre les devants 2-1 au deuxième set. Mais soit elle s'est effondrée, soit Sharapova a trouvé son rythme, puisque la Russe a remporté les quatre jeux suivants avant de forcer la tenue d'une manche ultime.

Sharapova s'est immédiatement forgée une avance de 4-0 avant que la jeune Espagnole de 20 ans n'inscrive finalement un jeu dans ce set. Elle sera toutefois incapable de se ressaisir, cédant même le dernier jeu du match à zéro à la gagnante.

«Je suis heureuse d'avoir pu renverser la vapeur, a signifié Sharapova. J'ai commis plusieurs erreurs au premier set et quand vous êtes en mesure de terminer un match de façon supérieure à la manière dont vous l'avez amorcé, c'est toujours positif.

«D'avoir gagné ce match m'offre une autre opportunité de jouer dans le tournoi et d'améliorer mon jeu. C'est ce dont je suis le plus heureuse.»

Cette occasion d'améliorer son jeu, c'est face à une autre Espagnole, Carla Suarez Navarro, que Sharapova l'obtiendra. La 14e tête de série a toutefois eu plus de mal que la Russe à atteindre le tour suivant, ayant besoin de trois sets pour défaire la repêchée Karolina Pliskova 6-1, 3-6, 6-3.

Serena Williams malmène Samantha Stosur À son premier match sur le court central du stade Uniprix en 14 ans, la numéro un mondial Serena Williams n'a pas traîné. L'Américaine, favorite du tournoi, a donné une leçon de tennis à l'Australienne Samantha Stosur, qu'elle a lessivée 6-0, 6-2.

Williams n'a mis que 18 minutes pour mettre la main sur la première manche au cours de laquelle Stosur, 21e raquette mondiale, n'a gagné que sept points sur les 31 disputés. Elle a été si expéditive que l'interruption causée par la pluie -  alors que la marque était à 1-1 au début du deuxième set - a été plus longue que la manche initiale: les joueuses sont revenues sur le court après un délai de 25 minutes.

Ça ne s'est pas arrangé pour Stosur au retour de la pause. Williams a inscrit son quatrième bris de la rencontre avant de prendre une avance de 3-1. Stosur a bien montré un peu de mordant au jeu suivant, comblant un retard de 15-40 et sauvant deux balles de bris pour se rapprocher à un jeu, mais la première raquette mondiale a enchaîné les trois jeux suivants en un rien de temps, mettant fin au match avec son 10e as de sa courte soirée de travail.

Williams s'est assurée de mettre le public montréalais dans sa poche après la rencontre, répondant en français aux questions d'après-match sur le court. Le public lui a manifesté sa joie en lui servant deux fortes ovations.

Encore des problèmes d'électricité

Décidément, les organisateurs de la Coupe Rogers ont la guigne en ce début de tournoi. Après les éliminations des Canadiennes en lice dès leur premier match et la panne d'électricité de la veille, le central a de nouveau été victime d'une panne de courant pendant le premier match de la soirée, cette fois causée par le bris d'une génératrice. La panne a également causé une perte de réseau.

Heureusement, le courant est revenu beaucoup plus rapidement que mardi, si bien qu'au retour de Stosur et Williams sur le central après le délai de pluie, le court était éclairé et les deux tableaux d'affichage fonctionnaient.




À découvrir sur LaPresse.ca

Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer