Eugenie Bouchard en finale de Wimbledon

Publicité

(Wimbledon) Elle ne fêtera pas. Elle ne dira pas mission accomplie. Elle reviendra s'entraîner ce matin à Wimbledon avec le même sérieux qui la caractérise, comme au lendemain d'une victoire au premier tour.

Et pourtant, Eugenie Bouchard a gagné jeudi le match le plus important de sa carrière. Le match qui lui permettra, à tout juste 20 ans, de disputer samedi la finale de Wimbledon, la première finale de sa carrière en Grand Chelem. Mais depuis qu'elle a décidé de devenir une joueuse de tennis en voyant à la télé Maria Sharapova gagner Wimbledon il y a 10 ans, elle veut gagner des tournois du Grand Chelem. Pas participer à des finales.

«Gagner un Grand Chelem est mon rêve depuis que j'ai commencé à jouer au tennis de façon sérieuse, mais mon travail n'est pas fini. J'ai un autre match, je veux aller encore plus loin, donc il n'y aura pas de grande célébration (avant la finale)», a-t-elle dit après sa victoire en demi-finale contre Simona Halep, 3e tête de série, en deux manches de 7-6 (5) et 6-2. En finale, Bouchard affrontera la Tchèque Petra Kvitova, 24 ans, 6e tête de série et championne de Wimbledon en 2011.

«Des hauts et des bas»

La demi-finale de jeudi n'a pas été le meilleur match du tournoi de Bouchard ni d'Halep. Une statistique qui ne ment pas: les deux joueuses ont fait plus d'erreurs que de coups gagnants (20 coups gagnants contre 23 fautes directes pour Bouchard, 13 contre 23 pour Halep).

Mais pour celle qui passe en finale, le résultat importe davantage que la manière. «Le niveau de tennis n'était pas élevé durant tout le match, a dit Bouchard. Il y a eu des hauts et des bas, mais je suis contente d'avoir pu jouer des bons points à la fin.»

Halep a donné la frousse aux spectateurs sur le court central du All England Club. Alors qu'elle venait de perdre son bris de service d'avance à 2-1, elle est retournée à sa chaise en boitant légèrement. Un temps d'arrêt médical, un bandage à la cheville et quelques minutes plus tard, elle revenait au jeu. «Je me suis tordue la cheville, a-t-elle expliqué après le match J'avais très mal sur le moment, c'était mieux avec le bandage, mais je ne pouvais plus pousser autant ma jambe. Mon service était vraiment mauvais après ça.»

La finaliste de Roland-Garros cachera bien son handicap durant la première manche, qui se rendra au jeu décisif. À 3-2 pour Halep, le jeu est interrompu quelques minutes, le temps d'escorter une spectatrice prise d'un malaise dans les estrades. À 4-2 pour Halep, Bouchard joue de chance alors que son coup frappe le filet mais reste en jeu. L'athlète de Westmount gagnera ensuite plusieurs échanges grâce à son tennis d'attaque qui lui a permis d'être la seule joueuse à atteindre le carré d'as des trois premiers tournois du Grand Chelem de 2014. Elle remportera la première manche sur un coup droit d'attaque à trois quarts de terrain, l'une de ses armes favorites.

La deuxième manche a été plus expéditive, Bouchard se forgeant une avance de 5-1. Il lui faudra toutefois attendre sa sixième balle de match pour confirmer sa place en finale avec un service gagnant qu'Halep n'a pu remettre en jeu.

«Difficile de se concentrer»

Simona Halep, qui avait vaincu Eugenie Bouchard à leur seul duel tôt cette année sur surface dure, gardait le sourire en conférence de presse malgré sa déception. Elle devait composer avec une surface ne l'avantageait pas, une cheville mal en point et des douleurs musculaires à la cuisse depuis quelques jours.

«C'est difficile de se concentrer sur chaque point parce que vous avez toujours un peu peur après une blessure, dit la Roumaine de 22 ans, l'autre nouvelle vedette du circuit féminin depuis un an avec Bouchard. À 4-2 (au jeu décisif de la première manche), elle a eu un bond chanceux avec le filet et elle est vraiment bien revenue par la suite et elle a bien joué. J'ai perdu un peu ma concentration après ce point. (Depuis leur dernier match), elle s'est améliorée, elle a beaucoup plus de confiance.»

Samedi, Bouchard entend disputer une finale sans complexe contre la championne de Wimbledon en 2011, Petra Kvitova, qui a vaincu jeudi en demi-finale sa compatriote Lucie Safarova, 23e tête de série, en deux manches de 7-6 et 6-1. «Ce n'est pas une surprise pour moi (de me rendre en finale), dit Bouchard. Je m'attendais à de bons résultats comme ceux-là. Pouvoir être de la finale, c'est un pas dans la bonne direction.»

Eugenie Bouchard aura elle aussi un championnat de Wimbledon à son actif quand elle foulera le court central du All England Club samedi: son titre junior en simple gagné en 2012. «C'est l'accomplissement dont je suis le plus fière au cours de ma carrière», a-t-elle dit plus tôt cette semaine. Un nouveau titre de Wimbledon, cette fois chez les pros, la forcerait à réviser sa liste.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Petra Kvitova passe en finale trois ans après son sacre

    Tennis

    Petra Kvitova passe en finale trois ans après son sacre

    Petra Kvitova a défait sa compatriote tchèque Lucie Safarova 7-6 (6), 6-1, jeudi, afin d'accéder à la finale du tournoi de tennis de Wimbledon. »

  • Françoise Abanda éliminée à Wimbledon

    Tennis

    Françoise Abanda éliminée à Wimbledon

    La Montréalaise Françoise Abanda a subi une élimination crève-coeur, jeudi, en huitièmes de finale du volet junior féminin du tournoi de tennis de... »

  • Bouchard en finale à Wimbledon

    Sports

    Bouchard en finale à Wimbledon

    Eugenie Bouchard a confirmé les attentes placées en elle en devenant jeudi la première Canadienne à atteindre la finale en Grand Chelem à Wimbledon... »

Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer