Eugenie Bouchard atteint les demi-finales à Wimbledon

Eugenie Bouchard a été impériale mercredi face à... (Photo Ben Curtis, AP)

Agrandir

Eugenie Bouchard a été impériale mercredi face à l'Allemande Angelique Kerber, l'une des meilleures joueuses défensives du circuit.

Photo Ben Curtis, AP

(Wimbledon) Eugenie Bouchard, 20 ans, gagnera-t-elle Wimbledon? En écartant l'Allemande Angelique Kerber, septième joueuse mondiale, en deux manches mercredi en quart de finale sur le court numéro 1 du All England, la Montréalaise ne s'est pas seulement qualifiée pour le carré d'as. Elle a aussi fait la démonstration que son style offensif et ses nerfs d'acier faisaient d'elle une sérieuse prétendante au titre.

L'athlète de Westmount a été impériale mercredi face à Kerber, l'une des meilleures joueuses défensives du circuit. En début de match, les deux joueuses jouaient avec confiance au service. Puis à 3-3, Eugenie Bouchard a démontré beaucoup de cran, sauvant quatre balles de bris sur des attaques spectaculaires.

Au jeu suivant, c'était au tour de Kerber de se retrouver en difficulté au service. Elle a sauvé aussi quatre balles de bris, mais Eugenie Bouchard a finalement obtenu le premier bris du match sur un coup droit de Kerber à l'extérieur. Bouchard a ensuite gagné son service pour remporter la première manche 6-3.

À la deuxième manche, Eugenie Bouchard s'est vite donné une avance de deux bris de service à 4-1, mais elle s'est fait briser à son tour.

Servant pour le match à 5-4, l'athlète de 20 ans a montré un rare signe de nervosité en faisant une double faute puis une faute directe du revers pour donner une balle de bris à son adversaire. Elle a toutefois sauvé brillamment cette balle de bris en réussissant un revers gagnant en échange.

Quelques points plus tard, Kerber envoyait un coup droit de trop à l'extérieur et Eugenie Bouchard devenait la première joueuse à atteindre le carré d'as des trois premiers tournois du Grand Chelem d'une même année depuis Dinara Safina en 2009. Safina n'a toutefois jamais gagné de tournoi du Grand Chelem en carrière. À 20 ans, l'avenir semble encore plus prometteur pour l'athlète montréalaise.

«Ç'a été une dure bataille. Je l'avais déjà affrontée et je savais à quoi m'attendre. Je suis restée concentrée et j'ai pu sortir gagnante», a commenté Bouchard.

«Dans le dernier jeu, j'essayais simplement de rester dans le moment. Je ne pensais pas à ce qui pouvait se passer. C'est un aspect sur lequel je travaille. J'ai commis quelques erreurs bêtes dans ce jeu, mais j'ai aussi été très combative sur quelques coups. C'est mon style de jeu», a-t-elle ajouté.

En demi-finale, Bouchard affrontera une autre jeune joueuse sans complexe: la Roumaine Simona Halep, 22 ans, troisième tête de série et récente finaliste à Roland-Garros. Halep perdait 4-1 à la première manche sur le court central en quart de finale, mais a gagné les 11 jeux suivants face à Sabine Lisicki, 19e tête de série.

«Simona sera une adversaire très coriace, a commenté l'entraîneur de l'équipe canadienne de la Coupe Fed, Sylvain Bruneau. Elle a réalisé des progrès phénoménaux depuis deux ans. C'est une joueuse très complète qui joue du tennis juste. Elle a perdu en finale de Roland-Garros (contre Maria Sharapova), elle sera donc affamée. Mais Eugenie sera prête à relever le défi.

«Ce sera important qu'elle la pousse dans ses retranchements, a-t-il précisé. Mais ça c'est le tennis d'Eugenie. Ça ne change pas peu importe l'identité de sa rivale.»

À leur seul affrontement, Simona Halep a vaincu Eugenie Bouchard en trois manches plus tôt cette année au tournoi d'Indian Wells sur surface dure.

«Ça ne fait que trois mois, mais Eugenie est une joueuse améliorée, a noté Bruneau. Elle a gagné un tournoi et atteint les demi-finales de deux tournois majeurs depuis ce temps.»

L'entraîneur Bruneau a admis être quelque peu étourdi par la fulgurante ascension de Bouchard, deux ans seulement après sa conquête du titre junior à Wimbledon.

«J'ai toujours cru au potentiel d'Eugenie et à ses chances de s'illustrer sur le circuit féminin, a affirmé Bruneau, en ajoutant qu'elle gère fort bien sa nouvelle notoriété. Mais ça va très vite. La progression qu'elle a connue depuis deux ans est fantastique. Ça surpasse mes attentes.»

- Avec La Presse Canadienne




À découvrir sur LaPresse.ca

la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer