Milos Raonic écrit une page d'histoire

Milos Raonic est devenu le premier Canadien de... (Photo Patrick Kovarik, AFP)

Agrandir

Milos Raonic est devenu le premier Canadien de l'ère moderne à atteindre les quarts de finale d'un tournoi du Grand Chelem. Il aura rendez-vous avec Novak Djokovic au tour suivant.

Photo Patrick Kovarik, AFP

(Paris) Petite journée au bureau, dimanche, pour Milos Raonic, qui a tout de même inscrit une page d'histoire du tennis canadien.

En défaisant l'Espagnol Marcel Granollers en trois manches identiques de 6-3, Milos Raonic est devenu le premier Canadien à atteindre les quarts de finale en simple masculin d'un tournoi du Grand Chelem dans l'ère moderne du tennis, soit depuis 1968.

Plus jeune joueur du top 10 mondial à 23 ans, Milos Raonic n'avait jamais participé aux quarts de finale d'un tournoi du Grand Chelem. Il est passé à un point près l'été dernier aux Internationaux des États-Unis, mais c'est maintenant chose faite avec cette victoire expéditive contre Marcel Granollers, 39e au monde, sur le court Suzanne-Lenglen à Roland-Garros. «J'ai bien exécuté, j'ai bien joué dans les moments importants», a-t-il dit.

Place à Djokovic

Milos Raonic attend maintenant son défi le plus important du tournoi, et de loin: affronter Novak Djokovic, numéro deux mondial, mais favori des parieurs pour remporter Roland-Garros devant Rafael Nadal, qu'il a battu en finale du Masters de Rome. En Italie, Djokovic avait justement vaincu Roanic en demi-finale - mais non sans difficulté, puisque le duel s'est terminé 6-3 à la troisième manche.

Vaincre le «Djoker» est toujours une mission périlleuse. Le faire quand il joue son meilleur tennis relève carrément de l'exploit. Et Novak Djokovic a joué du tennis inspiré dimanche, corrigeant le Français Jo-Wilfried Tsonga, 13e tête de série, par la marque de 6-1, 6-4 et 6-1 sur le court central. Un match «fantastique du début à la fin», a conclu le vainqueur. «Le tennis, c'est un sport d'opposition, a expliqué Jo-Wilfried Tsonga. Aujourd'hui (dimanche), on a eu l'impression que je n'étais pas bon parce qu'il était excellent. C'est le tennis qui veut cela.»

Le favori du duel Djokovic-Raonic se méfie toutefois de son adversaire. «Raonic joue le meilleur tennis de toute sa vie, il est très puissant, très précis, dit Novak Djokovic. Lorsqu'il sert aussi bien, il n'y a pas grand-chose à faire contre lui. Il met énormément de pression sur ses adversaires.»

À l'extérieur du court, Milos Raonic affirme avoir une relation amicale avec son rival de mardi en quart de finale. Les deux joueurs sont originaires de la même région du monde - Raonic est né au Monténégro et Djokovic, en Serbie. «On s'entend bien, dit Milos Raonic. On a un peu la même culture. On a été éduqués de la même façon, on se comprend bien.»

Outre Djokovic et Raonic, Ernests Gulbis, qui a surpris Roger Federer en cinq manches, et Tomas Berdych, vainqueur de John Isner en trois manches, se sont qualifiés pour les quarts de finale, tandis que Fernando Verdasco, qui a eu raison de Richard Gasquet en trois manches, et Andy Murray, qui l'a emporté contre Philipp Kohlschreiber en cinq manches (12-10 à la dernière manche), ont gagné leur match de troisième tour, interrompu la veille, et s'affronteront lundi pour une place en quarts de finale. En simple féminin, Maria Sharapova, 7e tête de série, a vaincu Samatha Stosur, 19e tête de série, en trois manches de 3-6, 6-4 et 6-0, tandis que Garbine Muguruza a vaincu la Française Pauline Parmentier en deux manches de 6-4 et 6-2. La Québécoise Eugenie Bouchard et Carla Suarez Navarro ont aussi mérité dimanche une place en quarts de finale.




À découvrir sur LaPresse.ca

Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer