Des Canadiennes en demi-finale!

Sharon Fichman... (PHOTO MARK BLINCH, REUTERS)

Agrandir

Sharon Fichman

PHOTO MARK BLINCH, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le tennis canadien connaît décidément une semaine exceptionnelle! En plus de Milos Raonic et de Vasek Pospisil à Montréal, Sharon Fichman et Gabriela Dabrowski ont atteint les demi-finales du double à Toronto.

Elles ont battu rien de moins que les favorites du tournoi, les Italiennes Sara Errani et Roberta Vinci, qui occupent le premier rang du classement mondial depuis plusieurs mois.

Fichman et Dabrowski, respectivement de Toronto et d'Ottawa, jouent ensemble régulièrement et ont aidé le Canada à rejoindre le groupe mondial en Fed Cup la saison prochaine.

C'est toutefois la première fois qu'elles font si bien dans un grand tournoi. «Les performances de Milos et Vasek nous ont motivées, c'est certain», a convenu Fichman, 22 ans, qui va entrer dans le top 100 mondial aussi bien en simple qu'en double.

«Nous avons cru en nos chances aujourd'hui [hier] contre les meilleures au monde et nous avons respecté notre plan de match jusqu'au bout. Je suis de Toronto et je me souviens être venue ici quand j'étais toute petite pour voir les Hingis, Seles et les autres grandes joueuses de l'époque. C'est merveilleux de voir que la roue a tourné et que c'est nous que les gens viennent encourager aujourd'hui...»

Aucune Canadienne n'a remporté un titre à la Coupe Rogers dans l'ère moderne. Fichman et Dabrowski affronteront aujourd'hui en demi-finale la Serbe Jelena Jankovic et la Slovène Katarina Srebotnik.

«Nous allons y aller un point à la fois, a insisté Dabrowski, 21 ans, une ancienne championne aux Internationaux de tennis junior de Repentigny. Sharon joue vraiment très bien présentement, et ce sera à moi d'élever mon jeu comme je l'ai fait jusqu'ici.»

Cirstea se glisse avec les favorites.

En simple, les favorites Serena Williams (1re), Agnieszka Radwanska (3e) et Li Na (4e) se sont qualifiées sans problèmes pour les demi-finales. La Tchèque Petra Kvitova (6e), championne en titre, était bien partie pour les rejoindre, mais elle s'est laissée remonter pour l'étonnante Roumaine Sorena Cirstea (27e), 6-4, 5-7 et 2-6.

En trois jours, Cirstea s'est offert des victoires contre deux anciennes no 1 mondiales (Caroline Wozniacki et Jelena Jankovic) et une ancienne no 2 (Kvitova). Réputée pour sa puissance, la joueuse de 23 ans peinait à garder son rythme face aux meilleures.

«C'est sûrement la principale différence cette semaine, a expliqué la Roumaine. Je soutiens les échanges, et ça me procure la confiance pour tenir tête à des joueuses comme Wozniacki ou Kvitova. J'ai beaucoup travaillé à mieux contrôler mes émotions et ça commence à paraître. Je ne me laisse plus déranger à la moindre erreur...»

Dans le match-vedette de la soirée, Williams a aisément écarté la Slovaque Magdalena Rybarikova, 6-1 et 6-1, en tout juste une heure. L'Américaine, no 1 mondiale, a porté sa fiche à 51-3 cette saison et semble déjà prête pour l'Omnium des États-Unis.

Serena affrontera aujourd'hui Radwanska, une joueuse qui ne l'a jamais battue en cinq duels. L'autre demi-finale opposera Cirstea à Li. Si la Chinoise a l'avantage 4-1 en carrière, elle devra se méfier de sa rivale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer