Sharapova expéditive, Djokovic impressionnant

Maria Sharapova... (Photo Manan Vatsyayana, Agence France-Presse)

Agrandir

Maria Sharapova

Photo Manan Vatsyayana, Agence France-Presse

Partager

Jacques Klopp
Agence France-Presse
Melbourne

Maria Sharapova a enregistré son deuxième 6-0, 6-0 de suite mercredi à l'Open d'Australie où seuls Marion Bartoli et Julien Benneteau ont passé le deuxième tour côté français.

Après Olga Puchkova, c'est la Japonaise Misaki Doi, dont la grande blonde savait seulement qu'elle lui rendait «quelques centimètres» (1,59 m contre 1,88 m effectivement), qui a pris de plein fouet sa mentalité de «jouer chaque point à fond et de les gagner tous».

Une joueuse du coin, l'Australienne Wendy Turnbull, était la dernière à avoir réussi un tel «double double zéro» à Melbourne, en 1985, mais «ce n'est pas avec une statistique comme ça» que la N.2 mondiale veut «entrer dans l'histoire».

«Je veux être connue pour gagner des titres du Grand Chelem», a martelé la Russe fraîchement convertie à Twitter. C'est bien parti puisqu'elle a déjà remporté les quatre tournois majeurs, dont l'Open d'Australie en 2008.

Mais elle ne cracherait évidemment pas sur une cinquième couronne, qui passe déjà par une victoire contre Venus Williams, laquelle n'a pas laissé grand-chose non plus à Alizé Cornet (6-3, 6-3) en session de nuit.

«Ça va être un grand match. Même si elle est descendue un peu au classement, Venus reste une athlète incroyable», a commenté Sharapova sur ce qui sera un des deux grands chocs du troisième tour, l'autre opposant les deux Serbes et anciennes N.1 mondiales Ana Ivanovic et Jelena Jankovic.

Djokovic impressionne

C'est en revanche déjà fini pour l'Australienne Samantha Stosur qui a de nouveau craqué devant son public en s'inclinant 6-4, 1-6, 7-5 face à la Chinoise Zheng Jie, alors qu'elle menait 5-2 au troisième set.

Pour le reste, pas de révolution dans le tableau féminin avec les victoires en deux sets de la Polonaise Agnieszka Radwanska, l'Allemande Angelique Kerber et la Chinoise Li Na, respectivement N.4, 5 et 6 mondiales.

Chez les hommes non plus, même si le Serbe Janko Tisparevic a eu besoin de cinq sets pour se débarrasser du Slovaque Lukas Lacko et que David Ferrer, tête de série N.4, a lâché une manche à Tim Smyczek (6-0, 7-5, 4-6, 6-3).

Novak Djokovic, N.1 mondial et tenant du titre, s'est montré lui très impressionnant face à Ryan Harrison, expédié 6-1, 6-2, 6-3 sur la Rod Laver où, hormis Zheng Jie face à Stosur, aucun vainqueur n'a perdu un set depuis le début de la quinzaine, symbole de la puissance des favoris.

«Ça a été mieux qu'au premier tour. C'est très encourageant d'atteindre un tel niveau à un stade aussi avancé du tournoi», a commenté Djokovic.

La journée a également été marquée par l'abandon dramatique de l'Américain Brian Baker, qui a dû être évacué du court en fauteuil roulant après une grave blessure au genou droit qui devrait lui valoir une nouvelle opération.

C'est un nouveau coup dur pour l'Américain, 57e mondial, qui a réussi un retour incroyable sur le circuit l'an dernier après avoir dû subir pas moins de cinq opérations dans sa carrière, à la hanche et au coude notamment.

«C'est la dernière personne à mériter ça», a réagi son adversaire du jour Sam Querrey, qui venait de perdre le premier set contre Baker.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer