Milos Raonic ne changera pas sa routine à Melbourne

Milos Raonic participera au tournoi de Kooyong, à... (Photo: AFP)

Agrandir

Milos Raonic participera au tournoi de Kooyong, à compter de mercredi, pour se préparer en vue des Internationaux d'Australie qui commenceront la semaine prochaine

Photo: AFP

Partager

La Presse Canadienne
Melbourne, Australie

Après avoir connu la meilleure saison de sa carrière, Milos Raonic n'a pas l'intention de modifier les routines qui l'ont aidé à se hisser parmi les 20 meilleurs joueurs dans l'ATP.

Alors qu'il se prépare en vue des Internationaux d'Australie qui commenceront la semaine prochaine, le dur cogneur de Thornhill, en Ontario, a donc la ferme intention de se payer un bon steak à son restaurant favori à Melbourne.

C'est devenu une habitude pour l'athlète de 22 ans depuis qu'il a fait partie du tableau principal pour la première fois à Melbourne, en 2011.

Avant de se rendre sur le court, le 13e joueur mondial ingurgite un steak au même restaurant à son hôtel, le Crown Casino.

«Je me prépare de la même façon, avec les mêmes superstitions, a déclaré Raonic, mardi, avant de disputer son premier match à la Classique Kooyong, qui lui servira de tournoi de préparation. Ça n'a pas d'importance qui j'affronte, je vais manger un steak avant un match au même endroit. J'en ai probablement mangé une vingtaine à cet endroit.»

Raonic disputera son premier match à Kooyong, mercredi, contre le favori local Lleyton Hewitt. Il disputera le tournoi à huit concurrents pour la deuxième année de suite. Il a toutefois connu un début d'année décevant quand il a perdu au premier tour à Brisbane, la semaine dernière.

«Il s'agit de peaufiner certaines choses que j'ai incorporées dans mon jeu, mais que je n'ai pas bien exécutées, a dit Roanic de son lent départ. Je n'ai pas joué de la bonne façon, du moins de la façon dont j'ai joué la saison dernière.»

Raonic, qui avait lancé la saison 2012 avec un titre à Chennai, a reconnu qu'il s'est senti un peu désemparé contre le Bulgare Grigor Dimitrov. Son approche du match s'est avéré incertaine.

«Mais j'ai commencé à travailler sur ce qu'il faut faire pour revenir au niveau de l'an dernier, a-t-il noté. J'ai eu cinq bonnes semaines d'entraînement pendant la saison morte. Il n'y a eu aucun recul et j'ai travaillé sur certaines choses ici et là. Je vais continuer à donner mon maximum à chacune de mes séances d'entraînement.»

La saison 2012 a quand même été éprouvante pour Raonic, qui a également remporté le tournoi de San Jose, en Californie. Il a gagné des matchs contre le champion olympique Andy Murray et guidé le Canada vers la victoire contre l'Afrique du Sud en Coupe Davis.

Raonic est aussi venu très près de vaincre le Suisse Roger Federer - s'inclinant en bris d'égalité au troisième set à deux reprises - et il a disputé un match marathon mémorable contre le Français Jo-Wilfried Tsonga aux Jeux olympiques de Londres.

«J'étais fatigué à la fin de l'année dernière, mais je me suis reposé l'esprit, a-t-il indiqué. C'est bien de se sentir affamé de nouveau.»

C'est donc l'heure d'un bon steak.

«Je sais ce qui fonctionne pour moi et je ne veux pas m'en éloigner, a-t-il dit de sa superstition. Je vais donc m'en payer un ce soir.»

Mais il n'a pas l'intention de s'attarder trop longtemps dans le casino de l'hôtel.

«Les steaks sont déjà assez dispendieux, a-t-il lancé. Je ne veux pas perdre encore plus d'argent.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer