Boxe: un dernier combat pour Miguel Cotto

Samedi soir, Miguel Cotto fera ses adieux à... (Photo John Locherm, archives AP)

Agrandir

Samedi soir, Miguel Cotto fera ses adieux à la boxe à 37 ans en défendant sa ceinture des super-mi-moyens de la World Boxing Organization contre Sadam Ali.

Photo John Locherm, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Barry Wilner
Associated Press
New York

Miguel Cotto est une icône de la boxe, à Porto Rico comme à New York.

Samedi soir, le plus populaire boxeur de l'île des Caraïbes de sa génération mettra un terme à sa carrière au Madison Square Garden avec -quoi d'autre?- un combat de championnat.

Cotto s'est battu neuf fois dans ce que les New-Yorkais aiment bien qualifier de «Mecque de la boxe», à chaque fois en grande finale. Il a gagné un combat la veille du défilé de la Fête nationale de Porto Rico de Manhattan, quand des milliers de ses participants ont d'abord assisté à sa victoire avant de participer aux célébrations.

Il a récolté la victoire au Yankee Stadium, et aussi au Barclays Center, tout comme au Hammerstein Ballroom. En fait, Cotto s'est battu 11 fois à Porto Rico, mais 13 fois dans les cinq quartiers de New York.

Alors quand il fera ses adieux à la boxe à 37 ans en défendant sa ceinture des super-mi-moyens de la World Boxing Organization (WBO) contre Sadam Ali, le décor sera on ne peut plus approprié.

«Ça a été un plaisir pour moi de vous divertir pendant 17 ans, a déclaré Cotto. J'ai donné le meilleur de moi-même à chaque occasion afin d'en faire bénéficier ma famille. Ils représentent tout pour moi. Je suis fier d'eux et eux de moi.

«Samedi, ce ne sera pas différent. Je serai le même Miguel Cotto que vous avez vu au cours de toutes ces années. Je ferai du mieux que je peux, je serai un guerrier. Comme toujours.»

Cotto est comme dans son deuxième chez soi au Madison Square Garden, où il est considéré au même titre que les Knicks et les Rangers.

«Nous avons des sentiments partagés au Garden, a dit Joel Fisher, vice-président exécutif de MSG. Nous avons une belle relation avec Miguel qui remonte à 2005. Quand nous avons commencé notre association avec lui, ses enfants étaient tout jeunes, mais maintenant, ils ont grandi. Il a vendu plus de 150 000 ici. Miguel a grandement contribué à ce que le Garden devienne la Mecque de la boxe. Nous sommes heureux que Miguel quitte la boxe à ses conditions.»

Cotto a une fiche de 41-5 avec 33 K.-O., mais ne laissez pas ses cinq défaites vous induire en erreur. Elles ont été subies face aux meilleurs de la profession: Canelo Alvarez, Floyd Mayweather, Manny Pacquiao, Austin Trout et Antonio Margarito.

Au cours de sa carrière, Cotto a détenu six titres: super-légers de la WBO, mi-moyens de la WBO et de la World Boxing Association (WBA), super-mi-moyens de la WBO et de la WBA, ainsi que la ceinture des poids moyens du World Boxing Council (WBC). La première fois qu'il est devenu champion du monde, en 2004, Ali n'avait que 15 ans.

«Je me suis entraîné pratiquement toute ma vie, depuis que j'ai 8 ans, s'est défendu Ali, de Brooklyn. Tout le monde espère un combat de championnat face à une légende. Si vous n'êtes pas prêt pour Miguel Cotto, alors vous serez dans de beaux draps.

Ali montre une fiche de 25-1 et 14 K.-O. Sa seule défaite, il l'a subie par K.-O. en championnat du monde face à Jessie Vargas l'année dernière.

Parmi les combats préliminaires de ce gala, présenté sur les ondes de HBO, se trouve le combat de championnats des super coqs du WBC entre le champion Rey Vargas (30-0, 22 K.-O.) et Oscar Negrete (17-0, 7 K.-O.).




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer