Quelles options pour GSP?

À son retour dans l'octogone, Georges St-Pierre a... (Photo Frank Franklin II, AP)

Agrandir

À son retour dans l'octogone, Georges St-Pierre a vaincu Michael Bisping pour s'emparer du titre des poids moyens, samedi soir, au Madison Square Garden.

Photo Frank Franklin II, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Georges St-Pierre venait tout juste de quitter l'octogone du Madison Square Garden que le monde des arts martiaux mixtes spéculait déjà sur l'identité de son prochain adversaire. En conférence de presse, le président de l'UFC Dana White a indiqué qu'un duel face au champion intérimaire des poids moyens, Robert Whittaker, devrait suivre. Mais tandis que d'autres combattants l'ont défié par le biais des réseaux sociaux, le principal intéressé n'a toujours pas fait connaître sa préférence.

Georges St-Pierre et Michael Bisping... (Photo Noah K. Murray, USA TODAY Sports) - image 1.0

Agrandir

Georges St-Pierre et Michael Bisping

Photo Noah K. Murray, USA TODAY Sports

La catégorie de poids

St-Pierre restera-t-il chez les poids moyens ou retrouvera-t-il sa catégorie d'origine, celle des mi-moyens? Quel combattant veut-il maintenant croiser? Le Québécois s'est montré énigmatique lors de son entrevue d'après-combat au centre de l'octogone. Sans donner de précisions, White a, lui, martelé que GSP resterait chez les poids moyens afin d'affronter Whittaker. Il a été plus volubile sur ce retour victorieux, le comparant à celui de Mohammed Ali en 1970. «C'est difficile de revenir après une telle pause, peu de gens y sont parvenus, a-t-il poursuivi. Les gens pensent que [Michael] Bisping était un combat facile, mais montrez-moi quelqu'un qui a eu un combat facile contre lui. Michael est un dur et il était venu pour se battre [samedi].»

Robert Whittaker... (Photo Ron Chenoy, USA TODAY Sports) - image 2.0

Agrandir

Robert Whittaker

Photo Ron Chenoy, USA TODAY Sports

Robert Whittaker

Tandis que Bisping se remettait d'une blessure, le Néo-Zélandais a remporté le titre intérimaire des poids moyens, l'été dernier, contre Yoel Romero. Il était au Madison Square Garden, samedi, et n'a pas caché son plaisir de se mesurer à GSP. «J'étais un énorme partisan quand j'étais plus jeune dans la catégorie des poids mi-moyens. Si je dois l'affronter, ce serait un rêve qui se réalise», a-t-il admis à la presse australienne. Il est prévu que Whittaker se batte à Perth (Australie), le 11 février, lors de l'UFC 211. N'est-ce pas trop tôt pour le prochain combat de GSP qui a pris le chemin de l'hôpital samedi? Et même si plusieurs têtes d'affiche de l'organisation, dont Ronda Rousey, s'y sont déjà battues, l'Australie est-elle le meilleur théâtre pour ce duel d'unification? Et pourquoi pas le Centre Bell?

Tyron Woodley... (Photo Joe Camporeale, USA TODAY Sports) - image 3.0

Agrandir

Tyron Woodley

Photo Joe Camporeale, USA TODAY Sports

Tyron Woodley

Perché dans le studio de Fox Sports au Madison Square Garden, Tyron Woodley a rapidement lancé un défi à GSP via son compte Twitter. Qui est Woodley? Tout simplement l'actuel champion des poids mi-moyens, soit la catégorie qu'a dominée St-Pierre pendant six ans. Il est aussi l'un des combattants les moins appréciés de l'organisation en raison de ses combats peu excitants. Spéculons plutôt: Robbie Lawler défait Rafael Dos Anjos, en décembre, puis l'emporte contre Woodley dans un combat de championnat du monde. Après une deuxième performance chez les poids moyens, GSP pourrait alors redescendre d'une division afin de retrouver un combattant plus spectaculaire et plus vendeur.

Conor McGregor... (Photo Per Haljestam, USA TODAY Sports) - image 4.0

Agrandir

Conor McGregor

Photo Per Haljestam, USA TODAY Sports

Conor McGregor

McGregor a été la grande attraction de l'UFC durant l'absence de GSP. Ses succès dans deux divisions - les poids plumes et les poids légers - ont été magnifiés par son charisme et son immense popularité. Si l'UFC cherche donc un méga-combat assuré de faire un carton à la télévision à la carte, il ne faut pas chercher plus loin. La rencontre entre les deux hommes pourrait se faire à 170 livres, poids auquel l'Irlandais est déjà monté pour ses duels face à Nate Diaz. Pour le reste, il n'y a pas une énorme différence au niveau de la taille et de la portée. Après Bisping, St-Pierre croiserait un autre adversaire qui n'est pas avare de commentaires assassins.

Anderson Silva... (Photo Ed Mulholland-USA TODAY Sports) - image 5.0

Agrandir

Anderson Silva

Photo Ed Mulholland-USA TODAY Sports

Anderson Silva

Certains médias ont, plus ou moins sérieusement, avancé l'idée d'un combat entre St-Pierre et Anderson Silva. Il y a quatre ans, ce choc aurait fait saliver n'importe quel amateur d'arts martiaux mixtes. Mais durant la pause de GSP, le Brésilien a manqué l'occasion de récupérer sa ceinture des poids moyens, s'est gravement blessé à une jambe, a été suspendu pour un contrôle anti-dopage positif et s'est incliné à deux reprises. Même sa dernière victoire face à Derek Brunson a été acquise dans la controverse. Un combat GSP-Silva est très loin d'avoir le même attrait que par le passé, et ce n'est pas le résultat du prochain duel du Brésilien, contre Kevin Gastelum, qui va changer la donne.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer