Yves Ulysse fils s'incline face à Steve Claggett

Steve Claggett assène une droite à Yves Ulysse... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

Steve Claggett assène une droite à Yves Ulysse fils.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne

Steve Claggett est venu gâcher la fête d'Eye of the Tiger Management en battant Yves Ulysse fils par décision partagée au MTelus, mettant ainsi la main sur le titre vacant nord-américain de l'International Boxing Federation (IBF) des super légers.

Claggett (26-4-1, 17 K.-O.) a obtenu des pointages de 97-93 de la part des juges Sylvain Leblanc et Kevin Morgan. Le troisième juge, Anthony Lundy, avait Ulysse (14-1, 9 K.-O.) en avant 96-94.

« Qu'est-ce que je peux faire ? C'est une question de perception et les juges ont vu le combat de cette façon, a dit, philosophe, Ulysse après le combat. C'est un petit pas de recul, mais on dit qu'on apprend de nos erreurs. Je vais apprendre. »

« C'est une décision partagée, les juges l'ont vue de cette façon, s'est défendu l'Albertain en entrevue sur le ring, immédiatement après l'annonce des pointages. Je suis prêt à lui offrir un combat revanche », a-t-il ajouté.

Ulysse est trop souvent tombé dans le piège de Claggett, qui souhaitait livrer un combat au corps à corps pour espérer l'emporter. C'est dans les rounds disputés à proximité que l'Albertain a le mieux paru.

« Je savais qu'il préférait se tenir à distance, alors mon plan était de le garder près de moi, a expliqué Claggett. Je l'entendais respirer, je savais qu'il n'aimait pas cela. Malgré tout, il a tout de même placé quelques bons coups à l'intérieur, mais il ne m'a jamais ébranlé du combat. 

« De mon côté, j'ai senti que l'avais touché solidement aux sixième, huitième et dixième. »

« Je tentais de me tenir juste à la distance idéale pour que mes coups le frappent avec un maximum d'effet, a pour sa part indiqué Ulysse. Je ne pense pas être tombé dans quelque piège que ce soit. »

Claggett a cherché à imposer son rythme en début de combat, mais le Québécois avait réponse à toutes ses attaques, ou presque : au troisième, l'Albertain a touché à quelques reprises le visage d'Ulysse, qui saignait du nez à la fin de l'engagement.

Malgré tout, c'est ce dernier qui semblait contrôler le combat jusque-là : ses coups paraissaient plus incisifs et semblaient toucher la cible plus souvent. Il s'est même permis quelques combinaisons en puissance en fin de deuxième et au milieu du troisième assaut. Ça n'a pas été perçu de cette façon par tous les juges Claggett qui a ensuite pris le contrôle du quatrième round. Que ce soient ses jabs, ses directs ou ses crochets, Ulysse ne semblait pas avoir de réponse et il a été touché solidement en quelques occasions. Claggett a pu poursuivre sa stratégie - d'amener Ulysse au corps à corps - et il a de nouveau bien paru au cinquième.

Quand Ulysse s'est appliqué à garder Claggett à distance, comme aux sixième et septième, et ça lui a bien servi. Il a pu dicter le ton et a placé les meilleurs coups, dont un puissant crochet de droite à la fin du sixième engagement. Il a fait la même chose au septième, marquant de précieux points.

Mais il est retombé dans le panneau de Claggett dans les trois derniers rounds. Quand les pointages ont été annoncés, les quelque 1200 spectateurs sur place ont bruyamment manifesté leur désapprobation.

« Ç'a été très serré du début à la fin, a ajouté Claggett en mêlée de presse. Maisa je sais que je peux faire mieux. S'il y a un combat revanche, je m'attends à être 20 fois meilleur, comme je m'attends à ce qu'il soit 20 fois meilleur également. »

« Je pense qu'Ulysse a gagné ce combat, a plaidé le promoteur Camille Estephan en fin de soirée. Les juges en ont toutefois décidé autrement. »

Cette défaite fait un peu dérailler les plans d'InterBox pour Ulysse. Estephan et Antonin Décarie, président d'InterBox, souhaitaient le placer sur la carte du 16 décembre, qui mettra en vedette David Lemieux. Il semble que ce sera maintenant difficile.

Qui plus est, elle pourrait également retarder la signature de l'entente que souhaitait conclure la chaîne HBO avec le Québécois.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:4273453:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer