GYM lancera sa saison en offrant une ceinture à Oscar Rivas

Oscar Rivas... (Photo Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

Oscar Rivas

Photo Bernard Brault, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne

Le Groupe Yvon Michel (GYM) lancera sa 14e saison avec un important combat de poids lourds: un duel entre Oscar Rivas et Carl Davis Drummond pour le titre de la North American Boxing Federation (NABF).

L'affrontement aura lieu le 28 septembre dans le cadre de la série Boxe Chrono Aviation.

Rivas (20-0, 15 K.-O.) en sera à un premier combat en 14 mois, lui dont le dernier affrontement remonte au 29 juillet 2016. À cette occasion, il avait signé une victoire par K.-O. au troisième round face à Jeremiah Karpency.

«Ces derniers mois ont été difficiles, a admis Rivas. Quand tu es un boxeur et que tu te prépares pour un combat qui est finalement annulé à deux ou trois jours d'avis, c'est très démotivant. Mais quand tu apprends une nouvelle comme celle-là, tu es fier de ne pas avoir abandonné. C'est la vie. Je vais profiter de cette opportunité pour démontrer que je peux être champion du monde.»

«On a voulu compenser le fait que ses derniers combats ont été remis, a pour sa part indiqué le président de GYM, Yvon Michel. On voulait lui donner un combat de remise en forme, mais après discussions avec son entraîneur et son gérant, ils nous ont dit que si nous avions l'occasion de le lancer immédiatement vers de gros combats, il est prêt. Ça fait longtemps qu'il est à l'entraînement et ses blessures (à l'oeil, notamment) sont du passé. C'est pourquoi nous avons contacté la NABF, dont le titre est vacant.

Le titre NABF permet à son détenteur de figurer au top 10 mondial du World Boxing Council (WBC) et lui ouvre la porte pour de lucratifs combats. C'est ce que GYM souhaite pour Rivas, qui a bien du mal à se trouver des adversaires en raison du risque qu'il représente dans la division.

«À partir de là, la porte est ouverte, a ajouté Michel. La division est en ébullition. Il y a de beaux champions, qui sont très actifs. Alors c'est certain qu'en se retrouvant à ce niveau, tu peux avoir de belles offres très rapidement.»

En Drummond (31-4, 25 K.-O.), le Montréalais d'origine colombienne affrontera un vétéran de 42 ans, qui vient de remporter ses deux dernières victoires par K.-O. au premier round.

Drummond s'était battu pour le titre de la World Boxing Association (WBA) face à Ruslan Chagaev. Ce dernier l'avait emporté par décision technique, après qu'un coup de tête accidentel de Drummond lui eut causé une sévère coupure. Chagaev était en avance sur les cartes des trois juges.

Nouveaux venus

GYM a également annoncé la mise sous contrat de deux nouveaux boxeurs: Mikaël Zewski et Shakeel Phinn.

Après avoir passé la majeure partie de sa carrière, Zewski (28-1, 21 K.-O.) rentre donc au bercail. Avec cette association, le super mi-moyen souhaite retrouver le top 10 mondial et obtenir un combat de championnat du monde.

«Ça va donner un nouveau souffle à ma carrière, a déclaré le pugiliste qui a notamment été représenté par Golden Boy Promotions dans le passé. J'ai eu beaucoup de plaisir à mon dernier combat au Centre Bell. Je pense que ça paraissait d'ailleurs dans mon visage.»

Phinn (15-1, 10 K.-O.) - surnommé le Rouleau-compresseur jamaïcain - est un super moyen de Brossard que l'on voyait déjà sur les cartes de GYM. Il était heureux de s'associer de façon officielle avec le promoteur et il assurera la demi-finale du gala du 28 septembre. Le champion canadien de la division affrontera alors le Colombien Mario Aguilar (17-2, 15 K.-O.).

Par ailleurs, Lucian Bute (32-5, 25 K.-O.) n'a toujours pas pris sa décision quant à son avenir. Le vétéran de 37 ans ne s'est pas battu depuis qu'il s'est incliné par mise hors de combat devant Eleider Alvarez en février dernier, sa troisième défaite consécutive et sa cinquième à ses sept dernières sorties.

Bernard Barré, vice-président de GYM, a précisé que le groupe ne «mettait pas de pression» sur le Montréalais et lui laissait tout le temps voulu.

Finalement, GYM s'associera de nouveau cette année à la Fondation du cancer du sein du Québec.

Afin d'amasser des fonds, le groupe fera tirer une rutilante moto Harley Davidson. Pour ce faire, GYM vendra 2500 billets aux coûts de 20 $. Ces 50 000 $ seront entièrement remis à la fondation.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer