David Lemieux détruit Curtis Stevens

David Lemieux (photographié ici au début de la... (Photo Ivanoh Demers, La Presse)

Agrandir

David Lemieux (photographié ici au début de la semaine dernière) a passé le K.-O. à son adversaire Curtis Stevens dès le troisième round.

Photo Ivanoh Demers, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Personne n'aime voir un boxeur sortir du ring sur une civière. C'est malheureusement ce qui est arrivé samedi soir à Verona, dans l'État de New York, où le Montréalais David Lemieux affrontait Curtis Stevens. Le duel de cogneurs était fort attendu. Il n'aura duré que trois rounds.

David Lemieux (37-3) a complètement dominé son adversaire américain, remportant les deux premiers rounds. Au troisième, il a placé un direct qui a déstabilisé Stevens (29-6), puis a enchaîné avec un crochet de gauche d'une rare violence. L'Américain s'est effondré, inconscient, pour ce qui a semblé de longues minutes. Il a finalement repris conscience et a été évacué sur une civière.

Lemieux, 28 ans, disputait samedi son 40e combat en carrière. Sur ses 37 victoires, il s'agissait de sa 33e par K.-O. Le boxeur de 28 ans espère maintenant, avec cette autre démonstration de force, obtenir un autre combat de championnat du monde. Le Québécois a détenu brièvement le titre IBF des moyens (160 livres) avant de le perdre contre Gennady Golovkin (36-0) en octobre 2015.

« On veut s'assurer d'obtenir en 2017 une autre chance au titre mondial. Que ce soit contre [le champion WBO] Billy Joe Saunders ou contre Canelo Álvarez. David le mérite et on est rendus là », nous a dit cette semaine son promoteur, Camille Estephan.

Estephan nous avait prévenu quant à la forme de son protégé avant le combat de samedi soir. 

« Dans ce camp d'entraînement, on est allés chercher des partenaires de très haut calibre et ils avaient hâte de repartir chez eux, a raconté le promoteur. Il y a eu des gars qui se sont fait arrêter à gauche et à droite, des côtes cassées, etc. »

GROSSE VICTOIRE D'ULYSSE

Un autre Montréalais se battait samedi soir à Verona. Yves Ulysse (13-0) affrontait Zachary Ochoa (16-1), son plus dur adversaire en carrière. Pour ce choc de boxeurs invaincus, Ulysse a livré une performance éclatante. Au septième round, il a ébranlé Ochoa puis l'a mitraillé de coups. Le coin du boxeur de Brooklyn a décidé de jeter l'éponge à la fin du round. Avec cette victoire, Ulysse s'affirme comme l'un des plus beaux espoirs chez les super-légers (140 livres).




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer