Le combat entre Artur Beterbiev et Sullivan Barrera annulé

Artur Beterbiev... (Photo Patrick Woodbury, archives Le Droit)

Agrandir

Artur Beterbiev

Photo Patrick Woodbury, archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne

Le combat éliminatoire de l'International Boxing Federation entre les mi-lourds Artur Beterbiev et Sullivan Barrera qui devait avoir lieu le 21 avril prochain, à Miami, en Floride, a été annulé.

«Je l'ai appris il y a quelques heures seulement, a admis Yvon Michel lorsque rejoint en France par La Presse canadienne. Barrera n'a jamais signé le contrat. Peu importe les raisons qu'il va invoquer, c'est parce qu'il ne veut pas monter dans le même ring que Beterbiev. Contrairement à ce qu'il a affirmé publiquement, il n'en a jamais eu envie.»

Michel a commencé à comprendre qu'il y avait anguille sous roche quand Barrera laissait entendre à tous vents qu'il n'avait toujours pas signé son contrat.

«On a demandé à l'IBF qu'est-ce qui se passait avec ça. Comment ça pouvait être possible», a indiqué le promoteur, qui en veut surtout à Barrera d'annuler le combat alors qu'il ne restait que quelques détails à fignoler.

«Qu'il n'ait pas envie d'affronter Artur, ça ne me dérange pas. D'autres l'ont fait avant lui. Mais pas une fois qu'on est aussi loin dans le processus. Ça fait cinq semaines que l'appel d'offres a eu lieu! On a engagé d'importantes sommes dans ce projet déjà, et ce sera pour rien.»

Après avoir vu tous les autres aspirants de l'IBF mieux classé que lui refuser le combat, Barrera (18-1, 13 K.-O.) avait accepté le défi lancé par Beterbiev (11-0, 11 K.-O.) pour le titre d'aspirant obligatoire au champion Andre Ward. Beterbiev a essuyé cinq refus avant que Barrera n'accepte finalement son offre.

Groupe Yvon Michel avait ensuite remporté l'appel d'offres du 17 février dernier en misant 251 000 $ US, qui devaient être répartis entre les deux boxeurs à 75% pour Beterbiev (188 250 $) et 25% pour Barrera (62 750 $).

Le combat devait être présenté à Miami. Deux sites avaient été réservés et le combat devait être télédiffusé sur Fox Sports 1 dans le cadre de la série Premier Boxing Champions.

Ce désistement jette maintenant un flou sur la suite des choses pour Beterbiev, actuellement classé aspirant no 2 à l'IBF, no 3 à la World Boxing Association (WBA) et à la World Boxing Organization (WBO), ainsi que no 5 du World Boxing Council (WBC).

Barrera est quant à lui sixième aspirant de l'IBF, no 2 à la WBA, no 8 du WBC et 14e de la WBO.

«On va demander à l'IBF qu'Artur soit déclaré immédiatement aspirant obligatoire. Je vais tenter de leur faire la démonstration que les autres aspirants classés sont soit occupés, soit qu'ils refuseront le combat. Je m'attends aussi à ce que Barrera soit suspendu des classements par l'IBF.

«Il nous a fait perdre un temps fou, même en reprenant le processus d'offrir le combat à tous ceux classés derrière Barrera, comme ils ont tous une semaine pour répondre, ça pourrait faire en sorte qu'Artur attende encore deux mois sans se battre.»

Rejointe par courriel, une porte-parole de Main Events a indiqué que Kathy Duva, la présidente du groupe qui gère la carrière du ressortissant cubain, n'avait pas de commentaire à formuler pour le moment.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer