UFC: St-Pierre est officiellement de retour

Georges St-Pierre... (Photo archives La Presse canadienne)

Agrandir

Georges St-Pierre

Photo archives La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Greg Beacham
Associated Press
Las Vegas

Georges St-Pierre est officiellement de retour en UFC et le héros de longue date en arts martiaux mixtes a déjà un nouveau vilain à affronter.

Michael Bisping... (Photo archives La Presse canadienne) - image 1.0

Agrandir

Michael Bisping

Photo archives La Presse canadienne

St-Pierre et le champion des poids moyens, Michael Bisping, se sont échangé plusieurs insultes lors d'un point de presse plutôt animé visant à annoncer le retour du Québécois après une absence de près de trois ans et demi, en plus d'annoncer le combat entre les deux hommes.

Le bruyant Bisping s'est présenté à la conférence de presse avec un retard de 30 minutes et il a immédiatement commencé à insulter St-Pierre, qui s'est défendu bec et ongles. Durant plusieurs minutes, le champion en titre a insulté la grandeur de St-Pierre, sa force physique et mentale -et tout ça sans que quelqu'un n'ait eu l'occasion de poser une question.

>> Voyez la conférence de presse

«Eh Georges, où est ta ceinture?, a demandé Bisping en baissant les yeux sur la sienne. Tu n'en as pas. Le sport a évolué, l'ami.»

St-Pierre a été l'un des combattants étoiles de l'UFC et l'une des attractions principales des combats de télé à la carte durant son long règne au sommet de la division des 170 livres. Il s'est cependant retiré de la compétition en novembre 2013. Après une sabbatique prolongée, il est de retour et cette fois, il affrontera Bisping chez les 185 livres.

Le vétéran anglais a remporté son titre dans un affrontement contre Luke Rockhold l'an dernier.

«Je ne serai pas l'ancien "GSP", a affirmé St-Pierre. Si je reviens dans l'octogone comme j'étais auparavant, je vais connaître une soirée horrible. Si je suis de retour, c'est parce que mes partenaires d'entraînement et moi-même sommes convaincus que je suis une meilleure version que ce que j'étais à l'époque. J'ai l'impression que j'ai atteint un stade supérieur en tant que combattant et je vais le prouver à tout le monde.»

La date du combat

L'UFC n'a pas encore déterminé une date pour le combat et St-Pierre devra d'abord passer des examens médicaux et des tests antidopage. Le président Dana White a toutefois laissé savoir qu'il aimerait que le duel ait lieu lors de l'UFC 213, présenté au T-Mobile Arena de Las Vegas, le 8 juillet prochain. L'affrontement serait le point culminant de l'International Fight Week.

Bisping est impatient d'ajouter un autre gros nom à sa liste de victoires en carrière, qui se rallonge plus longtemps que prévu. L'an dernier, il a défendu son titre contre Dan Henderson et St-Pierre est le deuxième adversaire consécutif à l'affronter qui ne figure pas sur la liste des prétendants au titre des poids moyens.

Sinon, l'UFC 214 à Anaheim, en Californie, le 29 juillet, pourrait être une autre option.

Bisping est même allé jusqu'à se vanter qu'il accepterait de se battre contre l'aspirant numéro un Yoel Romero six semaines après avoir vaincu St-Pierre, puisqu'il était impossible que l'ancien champion puisse remporter le combat.

St-Pierre s'est bien gardé de révéler ses plans pour la suite, dans l'éventualité qu'il mette la main sur la ceinture.

«J'ai un but à long terme et une ligne directrice qui me guidera où je veux me rendre, a expliqué St-Pierre. J'ai 36 ans. Il ne me reste pas beaucoup de combats à disputer, mais je veux donner le meilleur spectacle possible.»




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer