Bute-Alvarez: un affrontement qui va bien au-delà de la boxe

Lucian Bute et Eleider Alvarez vont s'affronter vendredi... (Photo Pascal Ratthe, Le Soleil)

Agrandir

Lucian Bute et Eleider Alvarez vont s'affronter vendredi soir au Centre Vidéotron de Québec.

Photo Pascal Ratthe, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Charles Lalande
La Presse Canadienne
Québec

Pour Eleider Alvarez, l'enjeu de son combat de vendredi contre Lucian Bute dépasse le cadre de la boxe. Le Colombien tentera alors de défendre sa position d'aspirant obligatoire au champion du monde des mi-lourds du World Boxing Council, Adonis Stevenson. Mais d'abord et avant tout, il se battra pour sa famille.

Installé au Québec depuis six ans, Alvarez (21-0, 10 K.-O.) a laissé derrière lui sa conjointe et leur fille, aujourd'hui âgée de sept ans. Depuis, il attend d'avoir les fonds nécessaires pour amener les deux femmes de sa vie au Canada de façon permanente. Si tout se déroule bien, ses prochains affrontements lui permettront de toucher des sommes intéressantes.

«Je me bats pour ma famille, pour mettre de la nourriture sur la table de ma fille», a révélé l'homme de 32 ans, qui n'a pas l'habitude d'étaler publiquement sa vie personnelle.

Yvon Michel, promoteur de l'événement, affirme sans détour qu'Alvarez et Bute (32-3-1, 25 K.-O.) mettent leur carrière sur la table.

«Il faut croire Eleider quand il dit qu'il est prêt à mourir sur le ring. Lucian aussi, pour éviter qu'on parle de lui au passé.»

Même s'il n'a remporté que deux combats depuis 2012, année où il a encaissé une dégelée contre Carl Froch, Bute affiche une confiance déconcertante à l'aube de son duel. Le Roumain dit avoir bien fait ses devoirs, en observant son adversaire par l'entremise des bandes vidéo de ses derniers combats.

«Je vais exploiter ses faiblesses. Il ne frappe pas fort et il ne lance pas beaucoup de coups. Il est très isolé, il envoie un, deux, ou trois coups au maximum. Je vais en profiter.»

Fort populaire auprès du public québécois, Bute s'attend à voir les spectateurs se ranger derrière lui lorsque l'arbitre donnera le coup d'envoi à l'affrontement.

Un autre facteur qui pourrait avantager l'homme de 36 ans: son expérience. Ancien champion du monde de l'International Boxing Federation (IBF) - chez les 168 livres -, il cumule 13 combats de championnat du monde en carrière, tandis que son rival n'en a aucun derrière la cravate.

Prédictions maintenues

Au cours de la dernière fin de semaine, les deux hommes, reconnus pour être des gentlemen, ont alimenté une guerre de mots, promettant mutuellement de se passer le K.-O. Ils en ont remis mardi.

Bute doute que son adversaire affiche une condition physique optimale. Selon lui, il aura de la difficulté à faire le poids. Puis, rendu au sixième round, «il aura les jambes lourdes».

En retour, Alvarez a promis de mettre fin à la carrière de son opposant.

Michel, qui représente les deux boxeurs au sein de GYM, admet pour sa part se trouver dans une drôle de position, étant donné qu'il souhaite la victoire à ses deux protégés, un scénario évidemment impossible.

«À la fin du combat, ils vont se serrer la main cordialement mais, d'ici là, ne leur demandez pas d'être dans la même pièce», a dit celui qui promet avoir de «beaux projets» pour l'homme qui s'avouera vaincu.

Il ne s'attend pas à ce que le résultat final soit entre les mains des juges. Il prévoit un K.-O. entre les neuvième et 11e rounds.

Avant la grande finale, cinq autres combats seront disputés au Centre Vidéotron, dont le championnat du monde des lourds du World Boxing Union (WBU) - une association mineure - entre Éric Martel Bahoeli (11-6-1, 7 K.-O.) et le Britanno-Colombien Adam Braidwood (6-1, 5 K.-O.).

Francis Lafrenière (14-5-2, 8 K.-O.) mettra quant à lui en jeu sa ceinture internationale des poids moyens de l'IBF face au Mexicain Uriel Gonzalez (15-1-1, 11 K.-O.). Le titre vacant de la North American Boxing Organization sera également à l'enjeu.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer